Bhut Jolokia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le piment Bhut Jolokia est une variété de piment originaire de l'Assam au nord-est de l'Inde. Mais on le cultive également dans les États indiens du Nagaland et du Manipur, ainsi qu'au Bangladesh. Il a été référencé en 2006 dans le livre Guinness des records comme le piment le plus fort du monde détrônant le Red Savina, précédent détenteur du record. Le Bhut Jolokia a depuis été détrôné en 2010 par le Naga Viper, puis en 2011 par le Trinidad Scorpion Butch T qui a lui-même été détrôné quelques mois plus tard par une autre variété proche : le Trinidad Moruga Scorpion[1].

À l'heure actuelle, les recherches génétiques font douter que ce soit une variété de Capsicum chinense mais plutôt un hybride entre Capsicum chinense (piment habanero) et Capsicum frutescens.

Le fruit à maturité mesure 6 à 8,5 cm de long pour 2,2 à 3 cm de diamètre. Il est de couleur rouge ou orange. Il ressemble beaucoup au piment habanero mais il est plus bosselé et sa peau est plus rugueuse.

Crédité de plus d'un million d'unités sur l'échelle de Scoville[2], avec laquelle on mesure la force d'un piment, le Bhut Jolokia laisse loin derrière le précédent détenteur du record, le Red Savina, deux fois moins épicé. Par comparaison, la sauce Tabasco rouge vaut 6 000 unités Scoville.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2012/02/24/mefiez-scorpion
  2. (en) [html] (en) Shaline L. Lopez, « NMSU is home to the world’s hottest chile pepper »,‎ 2007 (consulté le 21 février 2007)