Bhaktapur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bhaktapur
La place principale
La place principale
Administration
Pays Drapeau du Népal Népal
Zone Bagmati
District Bhaktapur
Démographie
Population 81 748 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 27° 40′ 19″ N 85° 25′ 41″ E / 27.672, 85.42827° 40′ 19″ Nord 85° 25′ 41″ Est / 27.672, 85.428  
Altitude 1 346 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Népal

Voir sur la carte Népal administrative
City locator 14.svg
Bhaktapur
Le temple Nyatapola à Taumadi Tole, Bhaktapur

Bhaktapur - de bhakta, dévot et pura, la ville - ou Bhadgaon - ou encore Khwopa en newari - est une ville du Népal située dans la zone de la Bagmati, à 13 kilomètres à l'est de Kathmandou et à 1 401 mètres d'altitude. Au recensement de 2011, la ville comptait 81 748 habitants[1].

La ville fut fondée par le roi Ananda Deva Malla au XIIe siècle. Initialement, elle aurait été édifiée selon un plan en forme de conque, et sous le nom de Khwopa, pour devenir la capitale des râjas Malla qui succédèrent à la dynastie des Thâkurî. Carte plus vraisemblable, celle d'un mandala où la cité est incluse dans un « triangle magique » formé par trois temples de Ganesh à l'extérieur de la ville. Ce triangle est censé la protéger symboliquement. Jusqu'au XVIe siècle, Bhaktapur a dominé politiquement et économiquement tout le Népal. Elle a maintenu cette position jusqu'à la conquête gorkha en 1769. Depuis ce temps, Bhaktapur a toujours constitué un monde à part, avec une autarcie économique mais aussi une féroce indépendance.

La plupart des personnes âgées ne comprennent pas le nepâlî. Leur langue est le newari, l'ancienne langue officielle du Népal. L'architecture et l'organisation de la ville révèlent tout l'art des Néwars de la planification. Les quartiers (toles) s'articulent autour d'une place centrale avec un puits ou une source publique et des autels religieux attitrés. Ces toles servent également à protéger les produits des récoltes. Dans le passé, la ville avait acquis son importance grâce à sa position privilégiée sur l'axe Inde-Tibet. Les taxes imposées aux marchandises lui apportaient une grande richesse. Longtemps appelée « la cité des dévots », elle a également su conserver son caractère religieux, car tout y est régi par les dieux.

Citation[modifier | modifier le code]

« Il y a quelque chose d'irréel dans les édifices dans lesquels on se trouve. On a l'impression de figurer sur la scène d'un théâtre, au milieu des décors. On s'attend à entendre un coup de sifflet et à voir surgir des machinistes qui soudainement enlèveront ces palais et ces temples fantastiques »
Alexandra David-Néel, Au cœur des Himalayas

Notes et références[modifier | modifier le code]