Beyoğluspor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Beyoğluspor est un club sportif turc fondé en 1914, et basé à Istanbul. Il est notamment connu pour ses équipes de volleyball, basketball et football au niveau amateur[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, la communauté grecque d'Istanbul a fondé de nombreux clubs sportifs et organizé des activités sportives comme les jeux panconstantinopolitains. En 1877 est fondé l'Hermes Sports Club à Beyoğlu, très actif jusqu'en 1922, date à laquelle il a été forcé de cesser toute activité par les autorités locales[2].

Beyoğluspor est fondé en 1914[3] sous le nom dÉquipe grecque de football et devint rapidement l'un des plus importants clubs omnisport de la ville. Avec l'établissement de la République de Turquie en 1923, il est renommé Péra Sports Club" et plus tard dans l'année, Beyoğlusport[2].

Jusqu'en 1926, l'activité du club était basée dans le gymnase abandonné du Hermes S.C.. Toutefois, aprèss 1926 le club se déplace dans le bâtiment de l'organisation de fraternité des dames de Péra, également situé dans la région de Beyoğlu. À l'origine, Beyoğluspor se composait de deux départements : un pour le football et un pour la gymnastique. Plus tard, des sections lutte et boxe, et en 1926 basketball et volleyball, sont créées[2].

Pendant son histoire, maintes sections du club ont été récompensées dans moult compétitions. La section Volleyball du Beyoğluspor était l'une des équipes les plus titrées de Turquie dans les années 1940 et 1950, et l'équipe remporta plusieurs championnat de Turquie de volley-ball masculin à cette période[2]. L'équipe de football réussit à obtenir une belle cinquième place en Ligue d'Istambul de football en 1945[4], et dans les années 1960, elle participe à la Süper Lig[2]. Les efforts des entraîneurs et présidents, comme G. Chalkousis, S. Kanakis, G. Mouzakis, A. Tripos, ont joué un rôle déterminant dans ces succès. De l'autre côté, maints athlètes se sont distingués à la fois au niveau grec mais également au niveau international, comme le champion du monde d'haltérophilie et dernier entraîneur de l'équipe grecque d'haltérophilie, Christos Iakovou[2].

Popularité[modifier | modifier le code]

La majorité des supporters étaient issus de la communauté grecque de la ville. Toutefois, Beyoğluspor fut le témoin d'une baisse dramatique du nombre de ses supporters pendant une période où Lefter Küçükandonyadis, un joueur de football grec et un des meilleurs joueurs de Turquie dans les années 1950 et 1960, jouait pour le Fenerbahçe, drainant la majorité de la communauté grecque locale, qui reporta temporairement son soutien sur le Fenerbahçe[5].

État actuel[modifier | modifier le code]

Section football[modifier | modifier le code]

Elle participe notamment au Championnat de Turquie de football 1963-1964.

Section volleyball[modifier | modifier le code]

Section basketball[modifier | modifier le code]

Athlètes notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Kurtuluş SK, un autre club sportif d'Istanbul fondé par la communauté grecque, toujours en activité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (grk) Γιαννόπουλος Νίκος, « Το Contra.gr παρουσιάζει τον ΑΣ Πέρα [Contra.gr presents Peran SC] », contra.gr (consulté le 29 octobre 2011)
  2. a, b, c, d, e et f Manolis Choumerianos, « "Sports and sports clubs of the Greek Orthodox in Constantinople », Εγκυκλοπαίδεια Μείζονος Ελληνισμού, Κωνσταντινούπολη (consulté le 26 octobre 2011)
  3. Dünden bugüne İstanbul ansiklopedisi, İstanbul, Türkiye Ekonomik ve Toplumsal Tarih Vakfı,‎ 1994, 223 p. (ISBN 978-975-7306-00-9, lire en ligne)
  4. « Αθλητική Ένωσις Πέραν [Peran Sports Club »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-21
  5. Γιαννης Κουκουλας, « Η Γκαλατάσαραϊ του Αλί Σαμί Γιεν και του UEFA », kathimerini (consulté le 29 octobre 2011)