Bewcastle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bewcastle
La croix de Bewcastle
La croix de Bewcastle
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Cumbria
District Angleterre du Nord-Ouest
Indicatif 016977
Démographie
Population 411 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 55° 03′ 47″ N 2° 40′ 57″ O / 55.06306, -2.6826155° 03′ 47″ Nord 2° 40′ 57″ Ouest / 55.06306, -2.68261  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Bewcastle

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Bewcastle
Liens
Site web http://www.bewcastle.com

Bewcastle est un civil parish britannique de la cité de Carlisle (centrée sur Carlisle), dans le comté de Cumbria en Angleterre. Lors du recensement de 2001, elle comptait 411 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château est en ruine
Le château de Bewcastle
Plan large sur l’église, avec devant le cimetière et la croix
L’église Saint-Cuthbert
Terrain herbeux vallonné, longé par une route
L’emplacement de l’ancien camp romain.

La paroisse inclut les hameaux de Roadhead, Shopford, Blackpool Gate, Roughsike et The Flatt. Le nord de la paroisse borde l’Écosse.

Monuments[modifier | modifier le code]

Son territoire inclut les châteaux de Bewcastle et d’Askerton. On y trouve aussi un fort hexagonal construit par les Romains, identifié comme le Fanum Cocidi.

La croix de Bewcastle se trouve dans le cimetière de l’église Saint-Cuthbert, dédiée à Cuthbert de Lindisfarne ; c’est une haute croix érigée par les Anglo-Saxons. Le cadran solaire qui est tracé dessus est le plus ancien de Grande-Bretagne[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’origine du nom « Bewcastle » vient de son appellation à l’époque romaine : « bothy/booth caster ». Avant la découverte de certains documents anciens[évasif], on l’associait au personnage semi-mythologique Bueth, en raison de son lien avec les barons de Gilsland[précision nécessaire] ; cependant, Bewcastle était hors de la baronnie, et il parait « impossible » que ce soit l’origine du nom[2].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Deux frères de la famille Armstrong, Joseph (1816-1877) (en) et George (1822-1901) (en), nés à Bewcastle, sont devenus ingénieurs ferroviaires, participant à l’aventure de la compagnie Great Western Railway[3].

Informations externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) A. M. Armstrong, A. Mawer, F. M. Stenton et B. Dickins, The Place Names of Cumberland, vol. XX, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1950.
  • (en) John Marshall, A Biographical Dictionary of Railway Engineers, Newton Abbot, David & Charles,‎ 1978 (ISBN 978-0-7153-7489-4, LCCN 77085011).
  • (en) Éamonn Ó Carragaáin, « Christian Inculturation in Eighth-Century Northumbria : The Bewcastle and Ruthwell Crosses », Colloquium, Yale Institute of Sacred Music, vol. 4,‎ automne 2007 (lire en ligne).

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bewcastle » (voir la liste des auteurs).