Bettié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

6° 05′ N 3° 25′ O / 6.083, -3.417

Bettié
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District District de la Comoé
Région Indenié-Djuablin
Département Bettié
Maire Tano Manizan Etienne
Coordonnées 6° 05′ N 3° 25′ O / 6.0833333333333, -3.41666666666676° 05′ Nord 3° 25′ Ouest / 6.0833333333333, -3.4166666666667  

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Bettié

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Bettié

Bettié est une ville de l'est de la Côte d'Ivoire, située dans la région de l'Indenié-Djuablin. La localité de Bettié est chef-lieu de commune, de sous-préfecture et de département[1].

Éducation[modifier | modifier le code]

« Habitation à l'européenne avec couverture en palmes à Bettié » (gravure Édouard Riou, 1892)

C'est à Elima, au sud du pays, que sera créée la première école officielle le 8 août 1887 avec pour instituteur Fritz-Emile Jeand'heur venu d' Algérie. Elle comptait alors 33 élèves africains qui seront les premiers lecteurs en langue française. Elle fonctionnera pendant 3 ans avant d'être transférée en 1890 à Assinie par Marcel Treich-Laplène, le nouveau résident de France. Le premier mars 1904, il y avait 896 élèves en Côte d'Ivoire pour une population estimée un peu supérieure à 2 millions d'habitants. Bettié accueillera l'une des 7 premières écoles de village créées à partir de 1890, avec celles de Assinie, Grand-Bassam, Mossou, Tabou, Jacqueville, toutes situées sur le littoral du Golfe de Guinée, fonctionnant avec des maîtres d'écoles occasionnels, avec 200 élèves environ recensés en 1895. En 1900, il y avait 11 écoles sur le littoral : les pères des Missions africaines avaient en charge les écoles conventionnées de Grand-Bassam, Moossou, Memni, Abi, Dabou, Abidjan et les écoles officielles étaient celles de Assinie, Grand-Bassam, Jacqueville, Grand-Lahou, tenues par un moniteur africain, Tabou, qui avait un instituteur depuis 1895, avec un nombre d'élèves estimé entre 300 et 350.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décret n° 2008-96 du 6 mars 2008 portant création des départements de Bettié, Botro, Guéyo, Koro, Kouto, Ouangolodougou, Sinématiali, Tiapoum, Yakassé-Attobrou et Zoukougbeu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Claude Bouet, Bettié et Akiékrou : étude comparée de deux terroirs en zone forestière ivoirienne, ORSTOM, Paris ; Mouton, La Haye, 1977, 2 vol. (ISBN 2-7099-0436-5) (thèse de 3e cycle de Géographie soutenue à l'Université Paris 4 en 1970)