Bescherming Rechten Entertainment Industrie Nederland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bescherming Rechten Entertainment Industrie Nederland (BREIN), terme qui peut se traduire par « Protection des droits de l'industrie du divertissement des Pays-Bas », est une association commerciale représentant à la fois les studios de cinéma et l'industrie musicale aux Pays-Bas. Ses mandats sont analogues à ceux de la MPAA et de la RIAA américaines.

Histoire[modifier | modifier le code]

BREIN a obligé le site néerlandais ShareConnector.com à cesser ses activités en décembre 2004. Par contre, à cause de la controverse entourant la légalité des liens vers du contenu illégal et un manque de preuves de qualité offertes par BREIN


[1], la cause n'a pas été apportée en cours. Après deux ans d'inactivité, le site est revenu en ligne en décembre 2006, mais a cessé ses activités après un an (le 12 novembre 2007).

Le 2 octobre 2007, BREIN, avec l'appui de l'IFPI, de la BPI, de la police néerlandaise et dautres organismes, a forcé Oink's Pink Palace, un tracker BitTorrent, à cesser ses activités[2].

Le 1er février 2010, BREIN a contraint l'hébergeur web WorldStream à expulser le site www.planete-lolo.com au nom de la propriété intellectuelle.

Le 8 novembre 2012, BREIN a contraint l'hébergeur web NFOrce Entertainment B.V. à expulser le site www.frenchtorrentdb.com au nom de la propriété intellectuelle.

Alors qu'en 2012 une juridiction de première instance, à la demande du BREIN, ordonne le blocage de ThePirateBay, la cour d'appel annule celui-ci début 2014 et demande à BREIN de rembourser les frais de justice (326 000 euros) engagés par deux FAI. En effet la cour d'appel a jugé la décision de la juridiction de première instance inefficace.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Mennecke, « ShareConnector to Return December 14 », Slyck.com,‎ 5 décembre 2006 (lire en ligne)
  2. (en) Sally Peck, « Illegal music sharing website closed down », The Daily Telegraph,‎ 23 octobre 2007 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]