Bertso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Mattin Treku à Ahetze.
Journal Bertsolariya.

Le bertso ou bertsu est un chant d'improvisation rimé et strophé chanté par des bertsolaris dont l'art remonte au XVIIIe siècle. Bien que présent dans d'autres régions, le bertsolarisme est resté surtout vivace au Pays basque (bertsolaritza).

Le bertsolari (ou bertsulari, c'est-à-dire celui qui crée et déclame un bertso) inscrit sa performance (individuelle ou en duo) dans un processus de construction collective, en phase avec le public. Le bertsolari doit en effet adapter son improvisation, qui est tout à la fois un travail de mémoire et un jeu d’adresse, aux réactions des auditeurs.

Les compétitions s'organisent sous forme de joutes entre plusieurs bertsolaris sur la base d'un thème poétique et/ou musical. Les premiers concours et écoles apparurent au XIXe siècle[1]. Les Jeux floraux d'Urrugne, leur firent une place dès 1851.

Quelques bertsularis célèbres[modifier | modifier le code]

né au XVIIIe siècle
  • Bernard Larralde (1773 - 1853) d'Hasparren[1] ;
  • Martin Larralde (1782 - 1821) d'Hasparren[1] et neveu de Bernard Larralde.
né au XIXe siècle
  • Jean-Baptiste Oxalde, né à Bidarray au XIXe siècle, est une poète basque qui se distingua dans les jeux floraux ; il y gagna de nombreux prix de poésie. Son poème dédié à l'impératrice Eugénie, Enperatrizari, remporta le concours de Sare en 1868.
  • Jean-Baptiste Elissamburu (1828 - 1891) de Sare, militaire puis juge de paix, plusieurs fois récompensé aux Jeux floraux (1860, 1862 et 1879) ;
  • Pierre Ibarrart de Jaxu, cordonnier, vainqueur du concours de bertsos des Jeux floraux d'Urrugne en 1851[1] ;
  • Jean-Baptiste Larralde (1804 - 1870) d'Hasparren, fils de Bernard Larralde précédemment cité, médecin à Saint-Jean-de-Luz. Il proposa quatorze compositions aux Jeux floraux[1] ;
  • Marie-Louise Osorio d'Ascain, célèbre pour son duo avec Pierre Ibarrart en 1869[1] ;
  • Oxalde de Briscous, où il vécut de 1859 à 1872 ;
  • Marie Etchagaray d'Hasparren, vainqueur du concours de bertsus d'Hasparren en 1894[1].
nés au XXe siècle
Hommage à Jean-Baptiste Oxalde, à Briscous
« Souvenir du village au bertsulari Oxalde qui vécut ici entre 1859 et 1872 »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Gérard Moutche, Que disent les maisons basques ?, Paris, Atlantica 2010,‎ 2010 (ISBN 978-2-7588-0177-1), pages 58 et 59.