Bertrand Serlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bertrand Serlet

Naissance 1960
France
Diplôme
doctorat d'informatique de l'Université d'Orsay
Activité principale
ancien vice-président du développement des logiciels d'Apple, Fondateur de UpThere
Autres activités
membre du conseil d'administration de Parallels
Formation
ancien élève de l'ENSET en mathématiques

Bertrand Serlet (né en 1960) est un chercheur français, anciennement vice-président du développement des logiciels d'Apple.

Titulaire d'un doctorat d'informatique de l'Université d'Orsay, ancien élève de l'ENSET en mathématiques, Bertrand Serlet travaille d'abord à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) où il poursuit des recherches sur la programmation des circuits intégrés. Il soutient en janvier 1984 sa thèse de troisième cycle intitulée Description structurelle et simulation de circuits intégrés.

Il part en 1985 aux États-Unis où il est engagé comme ingénieur au Xerox PARC. En 1989, il rejoint NeXT, l'entreprise créée par Steve Jobs, où il participe au développement de plusieurs technologies majeures, comme le Workspace Manager, les interfaces de programmation d'OpenStep ou encore Interface Builder, avec son créateur Jean-Marie Hullot, sans oublier les aspects du système liés au Web et à Java.

Au moment du rachat de NeXT par Apple, en 1997, il dirige le projet Rhapsody et devient avec Avie Tevanian l'un des acteurs-clés du développement de Mac OS X. Nommé vice-président chargé de la plate-forme technologique, Serlet dirige le groupe de programmeurs qui travaille sur les applications liées au système d'exploitation et notamment iCal et iSync. C'est son équipe qui a mis au point la technologie Universal binaries, qui permet de faire fonctionner des applications sur des processeurs PowerPC et Intel, et Boot Camp, qui ouvre la voie à l'utilisation de Windows sur Macintosh.

En 2006, Bertrand Serlet est nommé à la tête de l'ingénierie logicielle d'Apple, poste qu'il quittera en 2011[1].

Depuis son départ d'Apple, il a monté une start-up, Upthere, avec plusieurs anciens d'Apple, (Roger Bodamer et Justin Maxwell notamment)[2],[3].

Il est également entré au conseil d'administration de Parallels le 17 juillet 2012 dans un rôle non opérationnel[4].

Références[modifier | modifier le code]