Bertrand Jestaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bertrand Jestaz

Naissance 1939
Nationalité Français
Pays de résidence France
Diplôme
Profession Conservateur
Enseignant/Universitaire
Activité principale Conservateur des objets d'art au musée du Louvre
directeur d'études à l'École pratique des hautes études (1978-2003)
professeur à l'École nationale des chartes (...-2003)
Formation

Bertrand Jestaz, né en 1939, est un historien de l'art français, spécialiste de la Renaissance française et italienne et de l'art classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'École des chartes et à l'École du Louvre, il a consacré sa thèse d'archiviste paléographe à Jules Hardouin-Mansart (1962). À sa sortie de l'École des Chartes, il a passé le concours des musées nationaux, puis est devenu membre de l'École française de Rome. À son retour, il est entré au département Objets d'art du musée du Louvre. Comme conservateur, il a organisé plusieurs expositions dont (avec Daniel Alcouffe et Colombe Samoyault-Verlet) Dix siècles de joaillerie française (Louvre, 1962), (avec Jacques Thirion) L'École de Fontainebleau (Grand Palais, 1972-1973).

En 1978, il a succédé à André Chastel à la chaire d'histoire de l'art de la Renaissance à l'École pratique des hautes études. Parallèlement, il a été professeur à l'École du Louvre. et à l'École des chartes jusqu'en 2003.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Le Voyage d'Italie de Robert de Cotte, Paris : De Boccard, 1966
  • (collectif) Le Palais Farnèse, Rome : École française de Rome, 1977-1994
  • L'Art de la Renaissance, Paris : Mazenod, 1984. 2e éd., Paris : Mazenod, 2007
  • L'Hôtel et l'Église des Invalides, Paris : CNMHS-Picard, 1990
  • La Renaissance de l'architecture : de Brunelleschi à Palladio, Paris : Gallimard, "Découvertes", 1995
  • (collectif) Art et artistes en France, de la Renaissance à la Révolution, Bibliothèque de l'École des Chartes, tome 161, janvier-juin 2003
  • Jules Hardouin-Mansart, Paris : Picard, 2008, 2 vol.

Notes et références[modifier | modifier le code]