Bertrand Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bertrand Denis
Fonctions
Parlementaire français
Député (1958 - 1978)
9 décembre 1958
Gouvernement Ve république
Groupe politique « Indépendants et paysans d'action sociale »
puis « Républicains indépendants »
Biographie
Date de naissance 1er septembre 1902
Date de décès 5 février 1986
Résidence troisième circonscription de la Mayenne

Bertrand Denis né le 1er septembre 1902 à Saint-Georges-Buttavent en Mayenne, décédé le 5 février 1986 est un industriel et homme politique français.

Origine[modifier | modifier le code]

Il épouse le 8 mai 1928, à Paris (XVIIe arrondissement) Renée Cleiftie née le 29 juillet 1904 à Marseille, décédée le 8 février 1981 à Contest. Il est le fils de Paul Denis, originaire de Fontaine-Daniel.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il fréquente l'école de Fontaine-Daniel, puis l'école des Roches à Paris. Ancien élève de HEC, il se marie en 1928 et exploite une carrière de pierre. Il est négociant à Mayenne en produits du pétrole (dépôt de carburant), en créant la PEN (Pétrole-Essence-Naphte), qui alimentera tout le nord de la Mayenne pendant dix ans.

La guerre[modifier | modifier le code]

Il est codirecteur de l'usine familiale à Fontaine-Daniel, où il entre en 1938. Officier de réserve, il se montre valeureux en juin 1940 comme lieutenant au 313e régiment d'artillerie au Mont-Mort, dans la Marne. Fait prisonnier, il subira cinq ans de captivité comme prisonnier de guerre en Allemagne, jusqu'au 12 mai 1945, refusant d'être libéré avant ses camarades de l'Oflag 17A en Autriche. Il sera récompensé par une croix de guerre, et la Légion d'honneur.

La politique[modifier | modifier le code]

Très connu et estimé dans le département de la Mayenne, il est conseiller général de la Mayenne à partir de 1945, et maire de Contest à partir de 1953. Il est député de la troisième circonscription de la Mayenne de 1958 à 1978. Soutenant le général de Gaulle, il s'inscrit d'abord au groupe d'Antoine Pinay (Centre national des indépendants et paysans). En 1962, il quitte le CNI et participe à la formation des Républicains indépendants. Membre de la commission de production et des échanges pendant dix-neuf ans, il est secrétaire de l'Assemblée nationale de 1962 à 1967, et refuse par deux fois la vice-présidence. Il est encore cinq fois président des commissions spéciales ou de commissions d'enquête. Il sera aussi vice-président de la Commission de Production et des Échanges, coauteur du rapport Schwartz sur les compagnies pétrolières. Il est aussi rédacteur en chef de Snow magazine.

Notes et références[modifier | modifier le code]