Berthold Lubetkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Berthold Romanovitch Lubetkin (14 décembre 190123 octobre 1990) était un architecte d'origine russe émigré au Royaume-Uni qui y apporta le Modernisme dans les années 1930.

Débuts[modifier | modifier le code]

Né à Tbilisi en Géorgie, Lubetkin étudia à Moscou et Léningrad où il assista à la Révolution russe de 1917 et s'initia au Constructivisme à la fois en participant aux festivals de rue et comme étudiant à la Vkhoutemas.

Dans les années 1920 Lubetkin travailla à Paris en partenariat avec Jean Ginsberg avec qui il dessina un immeuble avenue de Versailles. Là, il s'associa aussi aux personnalités européennes d'avant-garde comme Le Corbusier. Il continua à participer aux débats sur le Constructivisme, dessinant un pavillon de commerce pour l'URSS à Bordeaux et en concourant pour le palais des Soviets, voyant d'ailleurs son projet présélectionné.

Tecton dans les années 1930[modifier | modifier le code]

Highpoint Two

Émigré politique à Londres en 1931, Lubetkin fonde l'agence d'architecture Tecton. Parmi les tout premiers projets de l'agence il construit les pavillons emblématiques du zoo de Londres avec la maison des gorilles et une piscine pour les manchots (nettement influencée par Naum Gabo). Tecton reçut aussi du zoo de Londres la commande de bâtiments pour leur réserve à Whipsnade et l'aménagement d'un nouveau zoo à Dudley dans les Midlands de l'Ouest. Le zoo de Dudley se composait de douze enclos pour animaux et était un exemple unique de Modernisme au Royaume-Uni. Tous les enclos d'origine existent encore, sauf la piscine des manchots qui a été démolie en 1979. Selon la 20th Century Society : « se retrouver dans les pavillons ludiques de Dudley est un appel à se remémorer la plus grande vocation de toute l'architecture, pas seulement la satisfaction des besoins matériels mais aussi le désir d'inspiration et le plaisir.[1] »

Les projets de logements de Tecton comprenaient des maisons privées à Sydenham et Plumstead au sud de Londres, et surtout les célèbres appartements de Highpoint à Highgate. Highpoint 1 fut remarqué par Le Corbusier qui en fit l'éloge, tandis que Highpoint 2 faisait preuve d'une style plus surréaliste, avec les façades à motifs et des cariatides à l'entrée. Lubetkin et Tecton s'impliquèrent dans le MARS group (Modern Architectural Research Group), jusqu'à ce qu'ils fondent l'Architects and Tecnnicians Organisation plus radicale en 1936.

Finsbury Health Centre

Le conseil socialiste du district londonien de Finsbury fut le principal commanditaire de Tecton, leur demandant un Centre de soin à Finsbury qui sera achevé en 1938. La réussite de Lubetkin et Tecton à Finsbury fut de concilier les ambitions esthétiques et politiques du Modernisme avec le socialisme radical de la municipalité de l'arrondissement. Le centre de soin résolvait les tensions entre les trois points des idéaux du Modernisme. Premièrement, le point social : un accès aux soins pour tous, local et gratuit (dix ans avant le NHS). Deuxièmement, politique : la politique sociale ne pouvait plus être de la charité ou juste de l'espoir mais devait plutôt être prodiguée par une autorité municipale élue démocratiquement et responsable, provisionnée par des impôts locaux. Et troisièmement, le point qui rendait le travail de Tecton unique, l'esthétique. Leurs façades carrelées, lumineuses au-dessus des taudis environnants, et leurs conceptions rationnelles revendiquaient l'idéal d'un avenir socialiste comme aboutissement rationnel du progrès ; selon les propres mots de Lubetkin, l'architecture « réclamait à grand cri un nouveau monde ».
Le modernisme de Luberkin — rien n'est trop beau pour les gens du peuple — posait un défi lancé dans les années 1930 aux classes habituées à la complaisance. Mais les plans de Tecton pour remplacer les taudis de Finsbury par des immeubles fut stoppés par le début de la guerre en 1939.

Paradoxalement la guerre a amené le travail de Lubetkin d'une position radicale vers une position moyenne. Alors que la guerre s'intensifiait, le gouvernement britannique devint de plus en plus un fervent à l'idée de bâtir une société plus juste après la guerre. Sur les images de propagande, l'architecture Moderniste est devenue la représentation visuelle de ce futur radieux. Abrams Games dessina une série d'affiches comparant les promesses du modernisme, dont un représentait le Centre de soin de Finsbury, avec les réalités effroyables d'avant la guerre. Le titre sans compromission de chaque affiche était: Votre pays se bat pour ça maintenant. Un autre signe de ce changement politique fut l'érection en 1941 de la statue du mémorial de Lénine. Dessiné par Lubetkin, le mémorial marquait le site où avait habité Lénine à Holford Square à Londres à 1902-03. Vandalisé par des groupes fascistes britanniques, une surveillance de la police dut être mise en place 24 heures sur 24.

L'après-guerre[modifier | modifier le code]

La victoire des socialistes après guerre fut assurée par la promesse de modernité suivant la voie tracé de Tecton. Le Centre de soin de Finsbury devint un modèle de nouveau Service national de santé. Pour confirmer l'importance de la vision de Lubetkin, le Ministre de la Santé Aneurin Bevan posa à l'hiver 1946 la première pierre du Spa Green Estate de Tecton. C'était le premier d'une série de projets d'habitation pour l'agence dont Priory Green Estate et Hallfield Estate à Paddington (dirigé par Denys Lasdun). Ces projets faisaient preuve d'un style plus décoratif avec des motifs contrastant avec le style brutaliste qui allait devenir bientôt l'architecture dominante des bâtiments sociaux construits par l'État.

Lors de la plupart de ces projets, Lubetkin et Tecton ont travaillé en étroite collaboration avec Ove Arup pour la partie ingénierie.

En 1947 Lubetkin fut choisi pour concevoir le plan d'urbanisme de la ville nouvelle de Peterlee et d'en être l'architecte en chef. Tecton sera dissous les années qui suivirent. On peut lire à ce sujet dans la correspondance qu'entretenait Lubetkin avec Carl Ludwig Franck, un des membres de Tecton : « après la guerre Tecton était au mieux le fantôme de ce qu'il avait été. »

Le plan d'urbanisme de Lubetkin pour Peterlee comprenait un nouveau centre municipal pour lequel il proposait plusieurs tours de grande hauteur. Cependant la production des mines de charbon devait se poursuivre encore quelques années, ce qui posait un risque d'effondrement. C'est pourquoi le National Coal Bord (NCB), agence appartenant au Ministère du pétrole et de l'énergie, n'avait envisagé qu'un habitat peu dense et diffus. Malgré l'étude de nombreuses options qui auraient permis à l'extraction de charbon de continuer sans empêcher le développement du plan d'urbanisme proposé, le NCB ne modifia pas ses vues. Comme Lubetkin était employé par le Ministère de l'aménagement des villes et des territoires, ceci déboucha à une bataille inter-ministérielle, et malgré les tentatives de conciliation au niveau du Cabinet, les différences d'approche persistèrent. Frustré par ces batailles bureaucratiques non résolues, Lubetkin démissionna de son rôle de planificateur de la ville nouvelle au printemps 1950. La seule trace de son implication dans la structure de Peterlee demeure dans les formes paraboliques opposées et contiguës de la disposition de la route de Thorntree Gill.

Lubetkin retourna à Finsbury pour terminer (en collaboration avec Francis Skinner et Douglas Bailey) son dernier projet pour l'arrondissement. Nommé dans un premier temps Lenin Court, les plans de la maison devaient incorporer le Mémorial de Lénine qu'avait dessiné Lubetkin. L'austérité d'après-guerre a imposé des contraintes budgétaires bien plus grandes que pour leur chef-d'œuvre de Spa Green Estate, forçant Lubetkin à défaire le projet de ses équipements de base initialement prévus ; il n'y avait plus ni balcon, ni centre communautaire, ni école maternelle. Lubetkin concentra alors son énergie sur les espaces sociaux. Fusionnant les préoccupations esthétiques et sociales, il créa une magnifique cage d'escalier constructiviste – un condensateur social qui formait le cœur du bâtiment.

Mais ces plans montraient un renversement dans la politique de la ville britannique. Pour économiser, Luberkin réussit à utiliser en masse les planchers et les parois préfabriqués. Mais cette diminution des prestations sociales imposées aux architectes par des budgets réduits serait répétée au Royaume-Uni tout au long de l'après-guerre avec des conséquences désastreuses. De plus, derrière ce contrôle des architectes il y avait une déclaration politique. Avant que le bâtiment ne fût terminé, la guerre froide s'était intensifiée, amenant à renommer le projet Bevin Court (honorant ainsi Ernest Bevin, ministre des affaires étrangères britannique et grand anti-communiste). Par provocation, Lubetkin enterra son mémorial à Lénine sous le cœur de sa cage d'escalier centrale. Depuis lors il soutient le cœur social du bâtiment, attendant peut-être des jours meilleurs.

L'œuvre de Tecton a aussi eu une grande influence sur le Festival of Britain[2] Cependant les efforts de Lubetkin auprès de Conseil régional de Londres (les autorités responsables des bâtiments du festival) pour y participer furent rabroués.

Déçu, Lubetkin séjourna de plus en plus dans la ferme du Gloucestershire qu'il dirigeait depuis le début de la Seconde Guerre mondiale. Bien qu'il échoua à plusieurs concours durant les années 1950, il dessina (encore uns fois avec Bailey et Skinner) trois grandes opérations de logements sociaux à Bethnal Green (aujourd'hui Tower Hamlets). Ces projets, le Cranbrook Estate, le Dorset Estate (avec la tour Sivill House) et le Lakeview Estate, faisaient tous un usage croissant de panneaux préfabriqués tout en développant un vocabulaire de façades abstraites compliquées et de cages d'escalier constructivistes établi dans les années 1940.

Sivill House

Finalement Lubetkin déménagea à Bristol où il vécut avec sa femme. À la fin de sa vie il mena le combat pour protéger le site du pont de Clifton construit par Isambard Brunel. Pour lui, Brunel incarnait l'esprit du progrès technologique qui l'avait surtout attiré au Royaume-Uni. En 1982 Lubetkin fut récompensé de la Royal Gold Medal du RIBA. Il mourut à Bristol en 1990. Lubetkin fut l'objet d'une exposition au Design Museum en 2005. Sa fille, Louise Kehoe, a publié en 1995 un mémoire primé montrant des détails jusque-là inconnus des années de jeunesse de Luberkin.

Architectes ayant été associés à Lubetkin[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir site de la Twentieth Century Society
  2. Exposition nationale à travers le Royaume-Uni qui se déroula en 1951, avec pour objet l'architecture, la science et l'industrie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Allan - Lubetkin: Architecture and the Tradition of Progress (RIBA Publications, 1992) ISBN 0-947877-62-2
  • John Allan and Morley von Sternberg - Berthold Lubetkin (Merrell Publishers, 2002) ISBN 1-85894-171-7
  • Louise Kehoe - In This Dark House: A Memoir (Schocken Books, 1995) ISBN 0-8052-4122-1
  • M. Reading and P. Coe - Lubetkin and Tecton: An Architectural Study (Triangle Architectural Publications, 1992) ISBN 1-871825-01-6

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :