Berrick Barnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barnes.

Berrick Barnes

alt=Description de l'image Berrick Barnes.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 28 mai 1986 (27 ans)
à Brisbane (Australie)
Taille 1,83 m (6 0)
Position Demi d'ouverture, Centre, Arrière
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Rugby à XIII
2004 Kingaroy Red Ants
2005 Broncos 9 (4)
Rugby à XV
2005-2009 Queensland Reds 45 (105)[1]
2007 Ballymore Tornadoes 2 (5)[1]
2009-2013 Waratahs 43 (194)[1]
2013-aujourd'hui Panasonic Wild Knights 8 (74)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2007-aujourd'hui Drapeau : Australie Australie 51 (200)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 6 janvier 2014.

Berrick Barnes, né le 28 mai 1986 à Brisbane, est un joueur de rugby à XIII puis de rugby à XV international australien évoluant au poste de centre ou de demi d'ouverture. Depuis 2013, il joue avec les Panasonic Wild Knights en Top League.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il débute le rugby en jouant à XIII avec les Kingaroy Red Ants. Puis en 2005 il évolue avec les Broncos. À la fin de la saison, il décide de changer de code et passe au rugby à XV en s'engageant avec les Queensland Reds. Il débute en Super 14 lors de la saison 2006, et dispute au total quatre éditions avec les Reds (45 matchs). En 2007, il participe à l'unique édition du Australian Rugby Championship avec les Ballymore Tornadoes, prenant part à deux matchs de la compétition. Il est recruté par les NSW Waratahs de Sydney fin 2009 afin d'évoluer dans leurs rangs à partir de 2010. Il atteint la demi-finale de la compétition où son équipe est battue largement 25 à 6 par les Stormers[2].

En 2013, il signe aux Panasonic Wild Knights (Japon) pour remplacer Mike Delany parti à l'ASM.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il honore sa première cape avec les Wallabies (à 21 ans) le 8 septembre 2007 à l'occasion d'un match de coupe du monde contre le Japon (victoire des Wallabies 91-3). Barnes joue également un autre match de poule contre les Fidji le 23 septembre 2007 pour un nouvelle victoire australienne (55-12). Toutefois, sa sélection est battue en quart de finale par l'équipe d'Angleterre.

Il dispute le tri-nations l'année suivante et est reconduit dans l'équipe australienne en 2009 et 2010.

Bien qu'il ne dispute pas le tri-nations 2011 remporté par les Australiens, il est retenu dans la liste des trente joueurs choisis par Robbie Deans pour disputer la Coupe du monde de rugby à XV 2011[3]. Il y joue 5 matches dont la petite finale face au Pays de Galles et permet à son équipe d'accrocher la 3ème place de la compétition.

En signant au Japon, il met sa carrière internationale entre parenthèses, le comité de sélection australien exigeant que les joueurs évoluent au pays.

Style[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Berrick Barnes a longtemps été considéré comme l'un des joueurs les plus prometteurs du rugby mondial. Régulièrement annoncé comme le nouveau Stephen Larkham. Son physique longiligne et son casque ne sont pas sans rappeler l'ancien ouvreur australien. Il partage également avec son aîné une excellente vision du jeu, une grande intelligence tactique et une maîtrise technique impressionnante. Toutefois, Berrick n'a jamais pu réellement justifier les attentes placées en lui à cause de pépins physiques récurrents. Souffrant régulièrement de troubles neurologiques, il a subi des pertes de mémoires et des migraines qui ont failli stopper sa carrière, et ont fortement ralenti sa progression.

Il possède un très bon jeu au pied et adore prendre l'espace. Ses principaux points faibles sont son relatif manque de puissance et son physique fragile.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Berrick Barnes dans le Tri-nations.
Édition Rang Résultats Australie Résultats B. Barnes Matchs B. Barnes
Tri-nations 2008 2 3 v, 0 n, 3 d 3 v, 0 n, 1 d 4/6
Tri-nations 2009 3 1 v, 0 n, 6 d 1 v, 0 n, 4 d 5/6
Tri-nations 2010 2 2 v, 0 n, 4 d 2 v, 0 n, 2 d 4/6

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, Berrick Barnes a disputé 51 matchs avec l'équipe des Wallabies au cours desquels il a marqué 200 points (8 essais, 17 transformations, 34 pénalités et 8 drops)[4]. Il a participé notamment au Tri-nations en 2008, 2009 et 2010 et aux coupe du monde 2007 et 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Barnes Berrick », sur www.itsrugby.fr (consulté le 4 août 2010)
  2. (en) « Stormers heading for maiden final », sur www.espnscrum.com, ESPN,‎ 22 mai 2010 (consulté le 4 août 2010)
  3. « Horwill à la barre de l'Australie », sur fr.rugbyworldcup.com, IRB,‎ 18 août 2011 (consulté le 6 septembre 2011)
  4. a et b (en) « Berrick Barnes (statistics) », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 4 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]