Bernold de Constance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernold de Constance, ou Bernold de Saint-Blaise, ou Bernoldus Constantiensis (né v. 1050 - mort le 16 septembre 1100 à l'abbaye d'Allerheiligen, près de Schaffhouse) est un moine bénédictin et un historien allemand du haut Moyen Âge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernold fut éduqué à l'école-cathédrale de Constance par Bernard de Constance. Il prend part au concile de Rome de 1079 et reçoit l'ordination à la prêtrise des mains du cardinal Othon d'Ostie, futur Pape Urbain II (1088-1099), à Constance en 1084.

Bernold est surtout connu comme chroniqueur et historien de l'abbaye Saint-Blaise (Forêt-Noire), où il entre en 1086. Il écrit aussi des ouvrages de scolastique et des traités canoniques et s'oppose au nicolaïsme et à la simonie.

Son œuvre la plus fameuse est sa chronique de la création du monde à l'an 1100. C'est une source littéraire majeure pour l'étude de la Querelle des Investitures (1075-1122).

Bernold de Constance fut aussi un ardent partisan des réformes grégoriennes.

Il termina ses jours à l'abbaye bénédictine de Schaffhouse.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Traduction de l'article Wikipedia en allemand.