Bernd Lucke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucke.
Bernd Lucke
Bernd Lucke en 2013.
Bernd Lucke en 2013.
Fonctions
Porte-parole d'Alternative pour l'Allemagne
En fonction depuis le 14 avril 2013
En tandem avec Alexander Gauland
Konrad Adam
Frauke Petry
Député européen
En fonction depuis le 1er juillet 2014
Élection 25 mai 2014
Législature 8e (2014-2019)
Biographie
Date de naissance 19 août 1962 (52 ans)
Lieu de naissance Berlin-Ouest
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Nationalité Allemande
Parti politique Alternative pour l'Allemagne
Diplômé de Université de Berkeley
Université de Bonn
Profession Professeur d'économie

Bernd Lucke, né le 19 août 1962 à Berlin, est un économiste, homme politique allemand et cofondateur de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Biographie[modifier | modifier le code]

Grâce à une bourse de la Fondation universitaire du peuple allemand, il étudie l'économie, la philosophie et l'histoire moderne à Bonn, ainsi que l'économie à l'université de Californie à Berkeley. Directeur de l'Institut pour la croissance et la conjoncture, il conseille la Banque mondiale, travaillant aux États-Unis comme professeur invité et chercheur. Depuis 1998, il est professeur de macroéconomie au département d'économie de l'université de Hambourg[1].

En 2012, il participe à la création du mouvement anti-euro Alternative pour l'Allemagne (AfD), un nom choisi en réponse aux propos de la chancelière Angela Merkel. L'AfD se transforme en parti politique[2] et Bernd Lucke devient l'un de ses trois porte-parole, élu lors du congrès fondateur qui a lieu le 14 avril 2013 à Berlin[3]. Cofondateur de l'Alternative électorale 2013, il s'inquiète de « de l'ignorance des électeurs en matière d'économie »[4].

En 2014 il est élu député européen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) CV de Bernd Lucke sur le site de l'université de Hambourg
  2. « Alternative pour l’Allemagne, le parti anti-euro qui veut séduire les déçus de Merkel » France 24, 15 avril 2013
  3. « Les ambitions des eurosceptiques allemands », Le Monde, 5 avril 2013
  4. « Le chef de l'AfD regrette l'ignorance des électeurs allemands », Reuters France, 14 août 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]