Bernard Zimmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernard Zimmer est un écrivain de théâtre, scénariste et dialoguiste français né à Grandpré le et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Initialement avocat, il abandonne cette profession pour le journalisme (il est en charge dans les années 20 de La Revue Rhénane, où il côtoie Alexandre Vialatte[1]), puis le monde du théâtre et du cinéma[2].

Bernard Zimmer se fait connaître comme auteur de nombreuses comédies qui ont été représentées avec succès au Théâtre de l'Atelier et à la Comédie des Champs-Élysées. Lié au Cartel des quatre, il a travaillé avec Charles Dullin et Louis Jouvet pour le théâtre et aussi publié des adaptations du théâtre antique notamment Les Oiseaux d'Aristophane représenté au théâtre de l'Atelier en 1927[3].

Jean Giraudoux écrivait de lui : « parler des comédies de Bernard Zimmer, c'est parler de la Comédie. Il a réussi à isoler ce genre, du mélange de berquinade, de farce, et d'imprécations qu'est actuellement notre théâtre et à lui rendre son redoutable caractère. On lui reproche d'être dur, c'est que la comédie est un peu féroce… » [4]

Bernard Zimmer a aussi été très actif au cinéma[3] comme scénariste et dialoguiste de près de 28 films tournés par les plus grands metteurs en scène entre 1932 et 1956.

Installé a Vézelay aux pieds de l'Abbatiale, il en a écrit le texte du premier son et lumière dans les années 1950.

Bernard Zimmer avait épousé Germaine Schrœder[2], connue par ailleurs pour son activité d'artiste-relieur à Paris.

Œuvres théâtrales[modifier | modifier le code]

  • Le Veau gras, 1924 (théâtre de l'Atelier)
  • Les Zouaves, 1925 (théâtre de l'Atelier)
  • Bava l'Africain, 1926 (Comédie des Champs-Élysées)
  • Les Oiseaux, adaptation libre d'après Aristophane, 1928 (théâtre de l'Atelier)
  • Le Coup du 2 décembre 1928, (Comédie des Champs-Élysées)

Toutes ses œuvres ont été publiées chez Gallimard, éditions de la NRF.

Œuvres au cinéma[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coyault 2008, p. 152.
  2. a et b Bora, Radrizzani et Carey 1997, p. XXVII.
  3. a et b Le Monde 1964.
  4. Texte publié par les Éditions de la Nouvelle Revue Française (NRF) sous forme de "prière d'insérer" avec la première édition des "Oiseaux".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Bernard Zimmer sur l’Internet Movie Database