Bernard Miège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miège (homonymie).

Bernard Miège

Naissance 1941
Annecy (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Champs Sciences de l'information et de la communication
Institutions Université Stendhal, Gresec
Distinctions Docteur honoris causa des universités
de la Suisse italienne (2007),
de Québec à Montréal (2006)[1],[2],
de Bucarest (2004)[3]
et de Kinshasa (2001)

Bernard Miège, né en 1941 à Annecy, est un chercheur en sciences de l'information et de la communication.

Il est aujourd'hui professeur émérite à l'Université Stendhal-Grenoble III, dont il fut président entre 1989 et 1994. Il est connu pour ses travaux sur les médias, sur les industries culturelles, sur l'espace public. Il est le cofondateur, avec Yves de la Haye, du Gresec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un doctorat en sciences économiques (Université de Paris I, 1968), Bernard Miège a soutenu un doctorat d'État sur travaux en Lettres et sciences humaines (Université de Bordeaux III, 1979). Sa carrière à l'Université de Grenoble («Stendhal») (1973-2005) n'a été interrompue que pour un court passage à l'Université de Rennes II (1980-1983).

Bernard Miège a publié une quinzaine de livres, une trentaine d'études et de rapports, ainsi que plus de 200 articles dans diverses revues[4]. Il a dirigé et fait soutenir 105 thèses de doctorat.

Il a présidé la Société française des sciences de l'information et de la communication de 1988 à 1992. Il est responsable de l'axe «Industrialisation de la culture et de l'information» au Gresec. Il dirige plusieurs collections collection aux Presses universitaires de Grenoble (coll. "Communication, médias et sociétés"[5] créée en 1990 ; coll. "La communication en plus"[6] créée en 1995). Membre d'une dizaine de conseils éditoriaux de revues françaises et étrangères, il est également le directeur de publication de la revue électronique Les Enjeux de l'information et de la communication.


Curriculum vitæ[modifier | modifier le code]

  • En poste à l'université Stendhal Grenoble 3 (UFR des Sciences de la communication), de 1973 à 2005 (sauf de 1980 à 1983, alors en poste à l'Univesité de Haute-Bretagne)
  • Co-fondateur du Gresec en 1978 et directeur jusqu'en 2002
  • Président de la Société française des sciences de l'information et de la communication de 1988 à 1992
  • Président de l'Université Stendhal Grenoble 3 de 1989 à 1994
  • Président de la section 71 du Conseil National des Universités de 1992 à 1996
  • Animation de la Summer School de l'European Network for Doctoral communication Studies de 1992 à 1995
  • Concepteur de l'Institut de la Communication et des médias (1993-1996)
  • Responsable de la Chaire Unesco en communication internationale de 1997 à 2005
  • Conseiller d'établissement au Ministère de l'Education Nationale de 1998 à 2002

Diplômes:

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2010. L’espace public contemporain. Approche Info-Communicationnelle. Grenoble : PUG, 228 p.
  • 2007. La société conquise par la communication. III. Les Tic entre innovation technique et ancrage social. Grenoble : PUG, 235 p.
  • 2005 La pensée communicationnelle. Grenoble : PUG, édition augmentée, 126 p.
  • 2004. L'information-communication, objet de connaissance[7]. Bruxelles : De Boeck, 248 p.
  • 2000. Questionner la société de l'information. Paris: Hermès Science Publications
  • 1997. La société conquise par la communication. II. La communication entre l'industrie et l'espace public, Grenoble : PUG, 216 p.
  • 1996. La société conquise par la communication. I. Logiques sociales, Grenoble : PUG, 226 p.
  • 1995. La pensée communicationnelle[8], Grenoble : PUG, 120 p.
  • 1989. The Capitalization of Cultural Production. New York, N.Y.: International General.
  • 1990. Médias et communication en Europe. Grenoble: Presses universitaires de Grenoble.
  • 1979. Recherches sur la production culturelle marchande et non-marchande : note de présentation de travaux. Thèse d'État en Sciences de la communication soutenue sur un ensemble de travaux, Bordeaux. 88 p.
  • 1968. Un agent de l'offre de biens et services de loisir. L'entreprise et son comité d'entreprise. Thèse de doctorat en Sciences économiques, Paris, 751 p. Publié chez Cujas en 1974 sous le titre Les comités d'entreprises, les loisirs et l'action culturelle.
  • 1964. Quelques aspects de la politique du Land de Hesse en faveur des équipements socio-culturels. Mémoire de DES en Sciences économiques, 155 p.
  • Guide pratique de télégraphie électrique. Vademecum pratique à l'usage des employés des lignes télégraphiques, Paris, Eugène Lacroix, 148 p. (présentation en ligne)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Com' La Recherche : lui-même

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre-Etienne Caza "L’UQAM décerne sept doctorats honoris causa." Le Journal de l'université du Québec à Montréal, vol. 33, no 4, octobre 2006, p. 2
  2. a et b (en) « Bouchard awarded honorary doctorate », The Gazette, Montréal,‎ 6 octobre 2006 (lire en ligne)
  3. a et b Doctorats honoris causa de 2004 Université de Bucarest. (page consultée le 21 janvier 2010)
  4. Pour ses dernières publications, voir sa fiche profil sur le site du Gresec
  5. Liste des ouvrages dans la collection
  6. Liste des ouvrages dans la collection
  7. Pour un compte-rendu, voir : Vandiedonck D. (2005). "Bernard Miège, L'information-communication, objet de connaissance". Études de communication, no.28.
  8. Pour un compte rendu, voir : Fourdin, M. (1995). "Bernard Miège, La pensée communicationnelle". Réseaux, n°71, pp.134-137 et Laramee, A. (2006). "Bernard Miège, La pensée communicationnelle". Communication, vol.25, no.1, pp.347-350.