Bernard Dwork

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernard Dwork

Nom de naissance Bernard Morris Dwork
Naissance 27 mai 1923
Bronx New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 9 mai 1998 (à 74 ans)
Nouveau-Brunswick New Jersey au Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américaine
Pays de résidence Drapeau des États-Unis États-Unis
Diplôme
Doctorat en mathématique
Profession
Activité principale
Professeur
Formation
Descendants
Cynthia Dwork (fille)
Deborah Dwork (fille)
Andrew Dwork (fils)

Bernard Morris Dwork était un mathématicien américain né le 27 mai 1923 dans le Bronx à New York et décédé le 9 mai 1998 à New Brunswick au New Jersey. Il travaillé dans le domaine de la théorie des nombres et de la géométrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Morris Dwork a fait des études au City College of New York et l'Institut polytechnique de Brooklyn, où il a acquis un diplôme en génie électrique. Il a ensuite été à l'université Columbia et obtint un doctorat en mathématiques en 1954 sous la direction de Emil Artin. Ensuite il eut comme élève Katz Nick

Bernard Morris Dwork était connu pour son application de l'analyse p-adique de fonctions zêta locales, et en particulier pour les premiers résultats généraux sur les conjectures de Weil. En collaboration avec Kenkichi Iwasawa il a reçu le prix Cole en 1962.

Tout d'abord, il était professeur assistant à Harvard de 1954 à 1959, puis de 1960 à 1964, il va à l'université Johns-Hopkins, où il est devenu professeur titulaire en 1961. En 1964, il devient professeur à Princeton, où il a pris sa retraite jusqu'à sa mort en 1998.

Il s'est marié en 1948 et a eu trois enfants, deux filles Cynthia et Deborah et un fils Andrew. Sa fille Cynthia Dwork est informaticienne avec Microsoft Research, lauréate du prix Dijkstra, et sa fille Deborah Dwork est historienne de l'Holocauste. Dwork a également publié sous le pseudonyme de Boyarsky le nom de jeune fille de sa mère[1].

Travail[modifier | modifier le code]

Bernard Morris Dwork a été le pionnier de l'analyse p-adique . Son utilisation p-adique des méthodes pour l'étude des variétés algébriques, l'une des conjectures de Weil. Pour ce travail, il a reçu en 1962 le prix Cole pour l'algèbre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Dwork Lectures on p-adic differential equations, Springer, les enseignements de base de sciences mathématiques, 1982
  • ders. On the rationality of the zeta function of an algebraic variety, journal Américain de Mathématiques, tome 82, 1960, S.631–648
  • Avec G. Gerotto, F. J. Sullivan Introduction to G-functions, Annals of Mathematical Studies, Princeton University Press 1994

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Serre Rationalite de fonction zeta des varietes algebriques (d'après Dwork), Seminaire Bourbaki no 198, 1960
  • Adolphson, Baldassari, Berthelot, Katz (Hrsg.) Geometric Aspects of Dworks Theory, 2 vol., Berlin, de Gruyter 2004 (Vorlesungen anlässlich einer Memorial Conference 2001 en italien)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://mathoverflow.net/questions/45185/pseudonyms-of-famous-mathematicians Kommentar von Felipe Voloch, Victor Miller bei mathoverflow

Liens externes[modifier | modifier le code]