Bernard Andrieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrieu.

Bernard Andrieu, né à Agen le 24 décembre 1959, est professeur en épistémologie du corps et des pratiques corporelles à l'Université Nancy 1[1][2]. Philosophe du corps, il publie des travaux d'histoire des pratiques corporelles (comme le bronzage, le toucher, le plein air, l'immersion, l'hybridation ou les cultes du corps) et établit une écologie corporelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé dans les années 1980 à Bordeaux en phénoménologie, psychanalyse, primatologie et neurosciences, il soutient sa thèse en philosophie sur le thème de la neurophilosophie publiée chez Presses universitaires de France sous la direction de Dominique Lecourt. Il a publié des inédits sur le physicalisme en philosophie du corps et histoire du cerveau psychologique de Herbert Feigl, Karl Popper, Rudolf Carnap, Noam Chomsky, Alfred Binet, Henri-Étienne Beaunis, Ambroise-Auguste Liebeault, Edmond Desbonnet. Il développe une réflexion sur les techniques du corps (hybridation, immersion, incorporation, prothèses) dans l'autonomie du sujet dans la santé ( Récit de malades, toucher, autosanté), le self-help et l'agentivité du corps en 1er personne (Handicap, récit de soi, go-pro) et les médecines du bien-être, la philosophie et l'éthique du sport et définit une écologie corporelle à travers l'immersion dans le corps et des corps dans les éléments. Il développe sa réflexion sur les arts immersifs (Art du cirques, Dispositifs immersifs, Brain-Interface Machine, Orgasme, Vertige, Osmose dans la nature).

En 2004, il est Maître de conférences en épistémologie à l'IUFM de Lorraine et chercheur aux Archives Poincaré CNRS/université Nancy-II[3].

Professeur en Épistémologie du corps et des pratiques corporelles à la faculté du sport de l'université de Lorraine, il est actuellement directeur du master Staps Nancy-Metz et du Parcours Autonomisation des personnes en situation de handicap par les activités physiques adaptées. Il y a animé l'équipe ACCORPS(2005-2011) et a appartenu du 1er septembre 1999 au 15 avril 2011 au Laboratoire d'histoire des sciences et de philosophie Archives Poincaré UMR 7117 CNRS Nancy-Université. Il poursuit aujourd’hui ses recherches dans l’EA 4360 "Maladies chroniques, santé perçue et processus d'adaptation" au sein de l'équipe 2 EPS à Metz et collabore à l'axe 5 Santé, Autonomie et handicap de la MSH de Lorraine USR CNRS 3261. Il est membre associé à l’UMR CNRS 6578 ADES Anthropologie Bioculturelle sur le thème de l'anthropologie du corps et de la santé. Il est le fondateur des Archives Alfred Binet, du blogducorps et dirige les collections "Épistémologie du corps" aux Presses universitaires de Nancy et "Mouvements des savoirs" chez L'Harmattan. Il est codirecteur de la revue interdisciplinaire Corps (éd. CNRS) et de la revue "Recherches et Education" publiée par la Société Binet-Simon (Président d'honneur Guy Avanzini) qu'il préside depuis le 13 septembre 2013 et disponible en ligne sur revue.org.

Critiques[modifier | modifier le code]

Selon Olivier Sirost de l'Université de Rouen[4], à la croisée des travaux audacieux de Simon Schama[5] sur le paysage et de Richard Sennett[6] sur la main, Bernard Andrieu revient sur les rencontres entre technologie et cosmologie à l’heure où l’ambiance sociale est au pessimisme environnemental. La question posée semble à priori simple : que devient le corps à l’ère écologique ? En effet, l’incrimination du travail et du progrès technique face à l’usure de la Nature place le corps au centre des débats, dans toute sa contradiction. Si notre corps trouve son expansion dans les hybridations et les extensions techniques, il n’en reste pas moins pleinement immergé dans l’entité cosmique. C’est ce que montre bien la synthèse de vaste envergure que dessine Bernard Andrieu. Les pratiques corporelles du soleil, de l’air, de l’eau et de la terre positionnent le corps dans une figuration d’Atlas. Un atlas dans le sens où la constellation des pratiques corporelles dans la nature invitent au voyage et constellent des univers d’expériences et de communautés diverses. Une géographie sensible où le corps se fait topos, guidant le social – et en particulier la société de loisirs – en terre de sensations, d’émotions, d’imaginaires collectifs où le bronzage, l’aération, l’immersion, l’ascension dessinent de nouveaux schèmes du social. Mais surtout Bernard Andrieu nous dévoile une actualisation de la figure mythique d’Atlas portant le monde sur ses épaules. La réflexion prospective nous mène vers un Atlas déchiré, écartelé entre une Gaia devenue chaotique à force d’emprises anthropiques par la société industrielle et un Cosmos redécouvert à nouveau fécondant et salvateur. Bref, l’analyse des pratiques corporelles à l’heure de l’écologie réveille en nous une théogonie[7]nouvelle qu’il convient de prendre très au sérieux.

Ces schèmes contradictoires, Bernard Andrieu en fait un levier méthodologique pour analyser nos usages du corps et dispositions somatiques dans nos rapports au soleil et à l’eau. Comment en effet penser l’immersion dans la Nature à une époque où l’on dénombre et quantifie les ressources naturelles pour mieux signaler leur raréfaction et mise en péril ? Quel regard porter sur le bronzage quand le discours est à l’économie énergétique et à un scénario de disparition du soleil ? Qu’advient-il de nos croyances, de nos rites et de nos pratiques physiques quand une étoile incarnant nos cénesthésies et symbolisant nos temps libres est programmée pour s’éteindre ?

On le voit, le new deal écologique dans toute sa dramaturgie (secousses sismiques, trou dans la couches d’ozone, réchauffement climatique, montée des eaux…) amène à poser un regard différent sur le corps dans ses techniques et ses milieux. La solution ne relève-t-elle pas d’une évidence : une introspection corporelle jamais vraiment augurée et encore moins prise en charge, semble nous susurrer B. Andrieu ?"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages scientifiques sur l'histoire du cerveau-corps esprit
    • 2011: Le Corps en acte, centenaire Maurice Merleau-Ponty, ss la direction d'Alain Berthoz et Bernard Andrieu, PU Nancy.
    • 2010: Le Monde corporel, préface d'Alain Berthoz (Collège de France), Lausanne, Ed L’Age d’Homme.
    • 2003: Le Laboratoire du cerveau psychologique. Histoire et modèles, Paris, Ed. CNRS, 320 p.
    • 2002: L'Invention du cerveau. Une anthologie des neurosciences, Agora Press Pocket, n°233
    • 2002: La Chair du cerveau. Philosophie et Biologie de la cognition, Liège, Ed. Sils Maria, 227 p.
    • 2002: Le corps pensant, Revue internationale de philosophie, n°2002/4[8]
    • 2000: Le Cerveau. Essai sur le corps pensant, Paris, Hatier, coll. Optiques, 80 p.(épuisé).
    • 1998: La Neurophilosophie, Paris, PUF, coll. “ Que sais-je ? ” n°3373, 130 p (Rééed 2007).
    • 1993: Le Cerveau, la Machine-pensée, éd GRT/L’Harmattan.
  • Ouvrages sur la Philosophie Corps-cerveau-Esprit et le physicalisme
    • 2013 : avec François Felix eds.,, Quel physicalisme ?, Lausanne Ed l'Age d'homme.
    • 2011: K. Popper, Questions de méthode en psychologie de la santé, intro et trad. François Felix, Bernard Andrieu, Lausanne, éd. l'Âge d'homme
    • 2011: R. Carnap, Construction et réalité. Essais sur le physicalisme 1922-1955, intro et trad. François Felix, Christine Lafon, Bernard Andrieu, Lausanne, éd. l'Âge d'homme
    • 2006: H. Feigl, de la physique au mental, trad. avec Christine Lafon, Paris, éd Vrin.
    • 2002: H. Feigl, Le mental et le physique,[1958. 1967], Paris, L’Harmattan, préf. Pr C.W. Savage, université de Minneapolis.
  • Ouvrages sur le corps, le sport et la santé
    • 2014 eds., Ma gymnastique des organes. Archives d'Emond Desbonnet, Paris, ed L'harmattan ( eds. Olivier Sirost, Betty Lefevre, Gilbert Andrieu)
    • 2013 : Ed. "Ethique du sport. Normes et agentivité", Lausanne, Ed L'Age d'homme (avec la coordination éditoriale de François Félix), Préface Mike McNamee 800 pages, 80 auteurs, Index nominum.[9][10]
    • 2012: "L'autosanté. Vers une médecine réflexive", Paris Armand Colin, coll. Recherches. Préface Christian Hervé.
    • 2008: Toucher. Se soigner par le corps, Paris, Les Belles Lettres, coll. Médecine et sciences humaines. Préf. David Le Breton(Epuisé).
    • 2003: Le Somaphore. Naissance du sujet biotechnologique, Liège, éd. Sils Maria, 230 p.
    • 1999: Médecin de son corps, préf. François Dagognet, Paris, PUF, coll. Médecine et société, n°10, 127 p.(épuisé).
  • Ouvrages sur l'épistémologie des sciences du corps
    • 2013 eds., Corps du monde. Atlas des cultures corporelles, Paris, Armand Colin (45 auteurs)[11]
    • 2011: ed., Le Corps du chercheur. Une méthode immersive, PU Nancy
    • 2006: Le Dictionnaire du corps en SHS, Paris, éd. CNRS (2e éd. avec Gilles Boetsch en 2008)
    • 2006: Corpus international thématique des recherches SHS sur le corps, (en ligne sur le site du corps).
    • 2005: À la recherche du corps. Épistémologie de la recherche française en Sciences Humaines et Sociales, éd PU Nancy, Préface Gilles Boëtsch (DR CNRS), 180 p.
    • 2002: L’Interprétation des gènes. Un exemple de confusion des savoirs, Paris, éd. L'Harmattan, 180 p.
    • 1999: L’Homme naturel. La fin promise des sciences humaines, Préf. Guy Avanzini, Presses universitaires Lyon, 300 p. (épuisé).
    • 1993: Le Corps dispersé. Une histoire du corps au XXe siècle, Paris, L'Harmattan, 450 p. 2e éd. 1996. 3e éd., 2000.
  • Ouvrages sur l’histoire des pratiques corporelles
    • 2014 Donner le vertige. Les arts immersifs Préface Jean-François Chassaye, Montréal, ed Liber
    • 2013 La peur de l'orgasme, Paris, ed Le Murmure[12]
    • 2013 : eds., Quelle expérience corporelle ?, Afraps, 80 collaborateurs
    • 2011: L'écologie corporelle , 4 tomes, Paris, Atlantica/Seguier/ Musée national du sport, préface Olivier Sirost et Jean Corneloup (Epuisé).
    • 2011: Un goût de terre, Paris, Atlantica/seguier/ Musée national du sport. Préface Jean Corneloup[13]
    • 2011: En plein soleil, Atlantica/seguier/ Musée national du sport, préface Olivier Sirost
    • 2010: Bien dans l'eau. vers l'immersion , Atlantica/seguier/ Musée national du sport. Préface Thierry Terret
    • 2009: Prendre l’air. Vers l'écologie corporelle, Atlantica/Seguier/ Musée national du sport, préface Pierre Parlebas.
    • 2008: L’Invention du bronzage. Une histoire du soleil et de la peau, Paris, éd. CNRS, préface Nadine Pomarède.[14]
  • Ouvrages sur la philosophie du corps
    • 2014 : Introduction du livre La Belle et la Bête, Paris, Ed Payot
    • 2011: Les Avatars du corps. Hybridités et Somatechnies, Montréal, éd. Liber[15]
    • 2010: Philosophie du corps, Paris, éd. Vrin.[16]
    • 2008: Devenir hybride, Presses universitaires de Nancy, préface de Stelarc.
    • 2008: Mutations sensorielles, Maxeville, éd. Le mort qui trompe.
    • 2004: Être touché. Sur l'haptophobie contemporaine, Nancy. éd. La Maison close. 2e éd. 2006.
    • 2004: Le seul crime réel de l'homme serait de troubler l'ordre de la nature, Sade, Nantes, éd. Pleins feux, coll. Variation, 50 p.
    • 2004: Le Corps en liberté. Illusion ou invention du sujet, Bruxelles, éd. Labor/Espace de Libertés, coll. Liberté j'écris ton nom, 98 p. [17]
    • 2002: La Nouvelle Philosophie du corps, éd. Erès, coll. Philosophies, 200 p. Traduction brésilienne, Novo filosofo do corpo, éd Piaget (2004).
    • 2000: Un corps à soi. Critique du masochisme, éd. Euredit, 2000, 80 p.
    • 1998: Les Plaisirs de la chair, Une philosophie politique des corps Paris, Le Temps des cerises, 200 p.
    • 1994: Les Cultes du corps. Éthique et Sciences, Paris, L'Harmattan, 300 p.
  • Archives Alfred Binet
    • 2013: La psychologie des cancres, Recherches & Educations, n°8
    • 2011: Notes sur "L'Étude expérimentale de l'intelligence", n° spécial Recherches & éducations/ Société Binet-Simon
    • 2011: Le Journal de Madeleine Binet, éd. Société Binet Simon.
    • 2009: A. Binet, De la perception à la cognition, Lyon, éd. Chronique sociale
    • 2005: La Mesure de l’intelligence. Conférences à la Sorbonne à l’occasion du Centenaire de l’échelle Binet-Simon (1904-2004), sous la direction de Serge Nicolas et B. Andrieu, Paris, éd. L'Harmattan
    • 2001: Alfred Binet, sa vie, son œuvre,, tome 1, vol. 1, Œuvres complètes Alfred Binet, éd. Euredit, 300 p.
    • 1995 : La perception extérieure(1887), Mont de marsan, Ed InterUniversitaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche enseignant-chercheur de Bernard Andrieu, Faculté du Sport de l'Université de Lorraine
  2. Du bistouri au mascara, transformer son apparence (2/4) - Chirurgie esthétique : dessiner son corps - Émission radiophonique sur France Culture, le 14 janvier 2014
  3. Bernard Andrieu, philosophe : "Le corps devient une construction sociale" , LE Monde du 19 mars 2004
  4. Préface à L'écologie corporelle, 2011, Ed Atlantica, "Etre la Nature : un défi pour le XXIe siècle ?"
  5. Simon Schama, Le paysage et la mémoire, Paris, Seuil, 1999.
  6. Richard Sennett, Ce que sait la main. La culture de l’artisanat, Paris, Albin Michel, 2010.
  7. Hésiode, Théogonie. La naissance des dieux, Paris, Payot & Rivages, 1992.
  8. Le corps pensant, Revue internationale de philosophie n°2002/4
  9. Des sportifs à corps perdus, Libération du 14 juillet 2013
  10. «Le corps est mon arme» - Libération du 20 février 2013
  11. Le corps en tête - Liberation, 15 novembre 2013
  12. «L'orgasme est comme le vertige» - Le Matin, 21 décembre 2013
  13. Bernard Andrieu a le goût de la terre, Le Républicain Lorrain du 13 septembre 2011
  14. La barbe ne fait pas le philosophe, l'autobronzant, si ! , Le Monde du 18 juin 2013
  15. Bernard Andrieu, philosophe du corps - Emmission radiophonique sur France Inter du 6 mai 2012
  16. Corps & philosophie: pragmatisme, écosophie de Shusterman, par Bernard Andrieu,
  17. Page consacrée au livre Le Corps en liberté. Illusion ou invention du sujet sur le site de l'éditeur

Liens externes[modifier | modifier le code]