Bernard Agré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Agré
Biographie
Naissance 2 mars 1926
à Monga (Côte d'Ivoire)
Ordination sacerdotale 20 juillet 1953 par
Mgr Jean-Baptiste Boivin
Décès 9 juin 2014 (à 88 ans)
Paris
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
21 février 2001 par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Giovanni Crisostomo a Monte Sacro Alto
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 3 octobre 1968 par le
card. Bernard Yago
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
Archevêque d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
19 décembre 19942 mai 2006
Précédent Bernard Yago Jean-Pierre Kutwa Suivant
Évêque de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire)
6 mars 199219 décembre 1994
Précédent Création du siège Paul-Siméon Ahouanan Djro Suivant
Évêque de Man (Côte d'Ivoire)
8 juin 19686 mars 1992
Précédent Création du siège Joseph Niangoran Teky Suivant

Blason
Être tout à tous
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Bernard Agré, né le 2 mars 1926 à Monga en Côte d'Ivoire et mort le 9 juin 2014 à Paris[1], est un cardinal ivoirien. Il a été archevêque d'Abidjan de 1994 à 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Monga, dans le diocèse d'Abidjan, Bernard Agré est baptisé à six ans à Memni, le village (après Grand-Bassam, Memni est la deuxième étape de la venue des missionnaires en Côte d'Ivoire) où il reçoit son instruction primaire de 1936 à 1941. Il continue sa scolarité au petit séminaire de Bingerville de 1941 à 1947 avant d'entrer au grand séminaire de la même ville pour ses études de philosophie de 1947 à 1948. Il part ensuite à Ouidah au Dahomey (actuel Bénin) où il suit des études de théologie de 1948 à 1953.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir été ordonné prêtre, le 20 juillet 1953, il devient vicaire à Dabou pendant trois ans. Il enseigne en même temps, et devient en 1956 recteur du pré-séminaire de Bingerville. Il interrompt son ministère de 1957 à 1960 pour étudier le droit canonique et la théologie à l'université pontificale urbanienne à Rome, où il obtient un doctorat. De retour dans le diocèse d'Abidjan, il est successivement curé de la paroisse Notre-Dame de Treichville de 1960 à 1962, puis vicaire général chargé de l'éducation et des séminaires.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Man le 8 juin 1968, il a été consacré le 3 octobre suivant par le cardinal Bernard Yago.

Il préside la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO) de 1985 à 1991.

Le 6 juin 1992, il est nommé évêque de Yamoussoukro dont il devient le premier évêque. Cette nouvelle capitale administrative abrite une grande basilique que le pape Jean-Paul II vient de consacrer.

Le 19 décembre 1994, il est nommé archevêque d'Abidjan. Il démissionne de cette charge à 80 ans, le 2 mai 2006.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il a été créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février 2001 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Giovanni Crisostomo a Monte Sacro Alto. Il est le premier cardinal ivoirien à participer à un conclave, celui de 2005 pour l'élection de Benoît XVI. Ayant dépassé la limite d'âge, il ne participe pas à l'élection du pape François au conclave de 2013.

Il meurt le lundi 9 juin 2014, vers 9h00, à l’hôpital Bichat de Paris où il était hospitalisé depuis environ deux mois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]