Bernard Agré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Agré
Biographie
Naissance
à Monga (Côte d'Ivoire)
Ordination sacerdotale par
Mgr Jean-Baptiste Boivin
Décès (à 88 ans)
Paris
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Giovanni Crisostomo a Monte Sacro Alto
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Bernard Yago
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
Archevêque d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
Précédent Bernard Yago Jean-Pierre Kutwa Suivant
Évêque de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire)
Précédent Création du siège Paul-Siméon Ahouanan Djro Suivant
Évêque de Man (Côte d'Ivoire)
Précédent Création du siège Joseph Niangoran Teky Suivant

Blason
Être tout à tous
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Bernard Agré, né le à Monga en Côte d'Ivoire et mort le 9 juin 2014 à Paris[1], est un cardinal ivoirien. Il a été archevêque d'Abidjan de 1994 à 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Monga, dans le diocèse d'Abidjan, Bernard Agré est baptisé à six ans à Memni, le village (après Grand-Bassam, Memni est la deuxième étape de la venue des missionnaires en Côte d'Ivoire) où il reçoit son instruction primaire de 1936 à 1941. Il continue sa scolarité au petit séminaire de Bingerville de 1941 à 1947 avant d'entrer au grand séminaire de la même ville pour ses études de philosophie de 1947 à 1948. Il part ensuite à Ouidah au Dahomey (actuel Bénin) où il suit des études de théologie de 1948 à 1953.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir été ordonné prêtre, le , il devient vicaire à Dabou pendant trois ans. Il enseigne en même temps, et devient en 1956 recteur du pré-séminaire de Bingerville. Il interrompt son ministère de 1957 à 1960 pour étudier le droit canonique et la théologie à l'université pontificale urbanienne à Rome, où il obtient un doctorat. De retour dans le diocèse d'Abidjan, il est successivement curé de la paroisse Notre-Dame de Treichville de 1960 à 1962, puis vicaire général chargé de l'éducation et des séminaires.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Man le 8 juin 1968, il a été consacré le 3 octobre suivant par le cardinal Bernard Yago.

Il préside la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO) de 1985 à 1991.

Le , il est nommé évêque de Yamoussoukro dont il devient le premier évêque. Cette nouvelle capitale administrative abrite une grande basilique que le pape Jean-Paul II vient de consacrer.

Le , il est nommé archevêque d'Abidjan. Il démissionne de cette charge à 80 ans, le .

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il a été créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de S. Giovanni Crisostomo a Monte Sacro Alto. Il est le premier cardinal ivoirien à participer à un conclave, celui de 2005 pour l'élection de Benoît XVI. Ayant dépassé la limite d'âge, il ne participe pas à l'élection du pape François au conclave de 2013.

Il meurt le lundi , vers 9h00, à l’hôpital Bichat de Paris où il était hospitalisé depuis environ deux mois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]