Bernache néné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernache néné

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Branta sandvicensis

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Branta

Nom binominal

Branta sandvicensis
(Vigors 1834)

Statut de conservation UICN

( VU )
VU D1 : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

La Bernache néné (Branta sandvicensis) est une espèce de palmipède appartenant à la famille des Anatidae et à la sous-famille des Anserinae.

Description[modifier | modifier le code]

La Bernache néné mesure entre 56 et 71 cm. Son plumage est brunâtre sauf pour la calotte et le côté du cou qui sont noirs et le reste du cou et de la tête qui sont jaunâtres. Les doigts ne sont que partiellement palmés.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire des îles Hawaï où elle fréquente les pentes des volcans avec une végétation clairsemée. C'est une espèce sédentaire. Elle est adaptée pour grimper sur les pentes de roches volcaniques grâce à des pattes à palmure réduite ainsi que des griffes solides.

Biologie[modifier | modifier le code]

C'est l'espèce d'oie la plus terrestre ; elle se nourrit exclusivement sur les champs de lave. La Bernache néné vit généralement en familles, les oiseaux ne se regroupant que pendant la mue.

Populations[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été sauvée de l'extinction par l'élevage en captivité. En 1952, il ne restait qu'une trentaine d'oiseaux sauvages en raison de la chasse et de la prédation exercée par des espèces introduites : chiens, chats, mangoustes. L'élevage en captivité notamment par le Wildfowl and Wetlands Trust à Slimbridge et la lutte contre les prédateurs ont permis de ramener la population sauvage à plus d'un millier d'individus grâce aux lâchers d'oiseaux nés en captivité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :