Berliner Secession

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sécession et berlinoise.
Jury de l'exposition de la Sécession berlinoise de 1908. À partir de la gauche: les sculpteurs Fritz Klimsch et August Gaul, les peintres Walter Leistikow et Hans Baluschek, le marchand d'art Paul Cassirer, les peintres Max Slevogt (assis) et George Mosson (debout), le sculpteur Max Kruse, les peintres Max Liebermann (assis), Emil Rudolf Weiss et Lovis Corinth.

La Berliner Secession (la Sécession berlinoise) est une association artistique fondée par des artistes Berlinois en 1898 en réaction contre le conservatisme de l'Association des artistes de Berlin.

La Berliner Secession[modifier | modifier le code]

En 1898, le jury du salon officiel refuse un paysage de Walter Leistikow, personnage clé au sein d'un groupe de jeunes artistes intéressés par l'évolution moderne de l'art. Soixante-cinq jeunes artistes décident de quitter l'Association des artistes de Berlin, et constituent le premier noyau de la Sécession.

Max Liebermann a été le premier président de la Sécession de Berlin avec Paul Cassirer et son cousin Bruno Cassirer (en).

En 1901, Bruno Cassirer démissionne de la Sécession, afin de pouvoir se consacrer entièrement à sa maison d'édition. Paul Cassirer prend la direction de la galerie Cassirer, et défend plusieurs sécessionnistes, dont les artistes sculpteurs Ernst Barlach et August Kraus (de), ainsi que la promotion de l'impressionnisme et du postimpressionnisme français.

Membres[modifier | modifier le code]

Bâtiment de la Berliner Secession en 1925.
Plaque commémorative sur le Kurfürstendamm à Berlin.

Parmi les membres de la Sécession berlinoise :
(Liste non exhaustive)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Paret, The Berlin Secession. Modernism and its enemies in Imperial Germany, Harvard University Press, 1980

Liens externes[modifier | modifier le code]