Berlin-Moabit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 31′ 46″ N 13° 20′ 34″ E / 52.5294856, 13.3428955 ()

Localisation du quartier au sein de l'arrondissement

Moabit est un quartier de Berlin, situé au sein de l'arrondissement de Mitte depuis la réforme de 2001.

Avant cette date, il formait une partie du district de Tiergarten.

Les limites du quartier de Moabit construit sur une île, sont définies par quatre cours d'eau : la Spree au sud, le canal de Charlottenburg à l'ouest, le canal de Westhafen au nord-ouest, et le canal de navigation Berlin-Spandau au nord-est et à l'est.

« Moabit » désigne aussi à la Cour criminelle centrale (Kriminalgericht), qui traite toutes les affaires criminelles à Berlin.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de Moabit est discutée. Il a probablement été ainsi baptisé par les premiers habitants du secteur, des huguenots français, sous le règne de Frédéric-Guillaume Ier. Ces réfugiés protestants ont nommé leur nouvelle résidence d'après l'analogie à la description biblique que font les Hébreux du pays de Moab, dans lequel ces derniers sont restés avant d'obtenir la permission d'entrer à Canaan. D'autres explications possibles sont proposées sur l'origine de nom : déformation du français « terre maudit » (la terre maudite), de la langue slave moch (la lande) ou une prononciation issue de l'allemand (dialecte berlinois) Moorjebiet (le quartier du marais).

L'industrialisation de Moabit a commencé en 1820 où, avec l'appui financier d'un conseiller de la cour, Baillif, le pont du Moabit a été construit sur la Spree. Celui-ci fut bientôt suivi d'usines, d'une centrale électrique, du canal de Berlin-Spandau, du port de Westhafen et de la gare de Hamburger Bahnhof.

Puis une première prison fut construite en 1848, bientôt suivi par d'autres institutions pénales et une cour de justice. Cela a abouti à une croissance exponentielle de la population du secteur, facilitant la diffusion d'une épidémie de variole. En conséquence, le deuxième hôpital de Berlin fut érigé aussi à Moabit.

Une grande partie de quartier étaient constituée par des habitations ouvrières traditionnelles. Sous le Troisième Reich, il était réputé pour son activité politique intense (comme le quartier « Beusselkiez la Rouge » ou son voisin Rostock Kiez). Après la prise de pouvoir d'Hitler en 1933, ces quartiers de Moabit furent considérés comme des cellules de résistance communistes.

Au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Immeubles de bureaux sur les bords de la Spree à Moabit (à droite, le siège principal du ministère fédéral de l’Intérieur)

Avec la chute du mur de Berlin, le positionnement géographique de Moabit changea : d'une zone frontalière de Berlin-Ouest, elle devint une zone centrale dans la ville réunifiée. En raison de sa proximité avec la nouvelle zone gouvernementale (Band des Bundes c'est-à-dire le « Ruban fédéral ») beaucoup de nouvelles constructions tertiaires sont sorties de terre en cet endroit, comme par exemple : le Bundesministerium des Innern (Ministère fédéral de l'Intérieur).
D'autres infrastructures importantes furent également érigées après la réunification comme la Berlin Hauptbahnhof, la gare ferroviaire centrale de la capitale, construite à l'emplacement de l'ancienne Lehrter Bahnhof (gare de Lehrte).

Voir aussi[modifier | modifier le code]