Beriev Be-42

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beriev Be-42
{{#if:
Be-42 décollant d'un plan d'eau
Be-42 décollant d'un plan d'eau

Constructeur Drapeau : URSS Beriev Aircraft Company
Rôle Avion de transport et de patrouille maritime
Statut Prototype
Premier vol Décembre 1986
Mise en service Jamais
Nombre construits 2
Équipage
4 personnes
Motorisation
Moteur Soloviev D-36KPV + Kolesov RD36-35
Nombre 2 + 2
Type Turboréacteur à double flux
Poussée unitaire 117,7 kN + 23 kN
Dimensions
Envergure 42 5 m
Longueur 45 7 m
Hauteur 11 0 m
Surface alaire 200 m2
Masses
À vide 43 900 kg
Maximale 86 000 kg
Performances
Vitesse maximale 800 km/h
Plafond 8 000 m
Rayon d'action 5 500 km

Le Beriev Be-42 / A-40 Albatros était le prototype d’un avion amphibie lourd qui n’a jamais atteint le stade de la fabrication en série.

Le Beriev Be-42

Historique[modifier | modifier le code]

Après une longue période intermédiaire, le bureau d’études (OKB) Beriev développa dans les années 1980 sous la direction de A. K. Konstantinov le véhicule amphibie A-40.

Il s’agissait d’un hydravion lourd à coque et à moteurs à réaction. Sa voilure en flèche avait une grande envergure. Les deux moteurs à double flux Soloviev D-36KPV étaient fixés au fuselage par des mâts réacteurs immédiatement à l’arrière du bord de fuite des ailes. Deux autres réacteurs d’appoint pour le décollage (des RD-60 / R-60K) étaient disposés dans le prolongement des nacelles du train d’atterrissage fixées à la voilure.

En décembre 1986, l'A-40 décolla d’une base à terre pour son premier vol, le premier décollage à partir d’un plan d’eau eut lieu en novembre 1987. À l’été 1988, la presse occidentale parla de l’appareil et le dénomma Taganrog Tag-D en l’absence de confirmation officielle. Il reçut plus tard le nom de code OTAN Mermaid (sirène).

Ce n’est que le 20 août 1989 que le secret fut dévoilé lors d’un meeting aérien à Touchino près de Moscou. A la grande surprise du public, on y vit évoluer le prototype A-40 en cours de mise au point.

L’A-40 fut ensuite présenté sous la désignation Be-42 lors du salon aéronautique du Bourget de 1991, puis à Singapour en 1992.

Cet appareil de fort tonnage, le plus puissant dans sa catégorie, qui établit de nombreux records mondiaux pour hydravions à coque et avions amphibies, fut construit au moins en 144 exemplaires.[réf. nécessaire]

Malgré ces performances imposantes et bien que diverses versions civiles et militaires fussent développées, l’avion ne fut pas un succès. Il fut le précurseur du Beriev Be-200, légèrement plus petit.

Les différentes versions développées[modifier | modifier le code]

  • Be-40P – version transport de passagers (105 sièges)
  • Be-40P – version mixte transport de fret et de passagers (37 à 70 sièges plus fret)
  • Be-42 - SAR - version tout temps destinée à recueillir jusqu’à 54 personnes (naufragés), équipée d’un important matériel de sauvetage et de navigation.
  • Version de lutte anti-sous-marine (ASW) destinée à remplacer les Iliouchine Il-38 Code OTAN "May", équipée de divers armements modernes pour la lutte anti-surface et anti-sous-marine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Distance de décollage : 1000 m (sur piste) / 2000 m (sur plan d’eau)
  • Longueur nécessaire à l’atterrissage/amerrissage : 700 m (sur piste) / 900 m (sur plan d’eau)

Liens externes[modifier | modifier le code]