Bergeronnette des ruisseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bergeronette
des ruisseaux

Description de cette image, également commentée ci-après

Motacilla cinerea

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Motacillidae
Genre Motacilla

Nom binominal

Motacilla cinerea
Tunstall, 1771

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Motacillidae qui, comme son nom l'indique, vit près des cours d'eau.

Comme toutes les bergeronnettes, la bergeronnette des ruisseaux hoche fortement la queue et a un vol onduleux.

Description[modifier | modifier le code]

Le plumage du mâle est constitué de jaune au niveau du ventre et une gorge noire. La femelle quant à elle a le ventre plus blanc, avec tout de même un peu jaune, et la gorge est plus ou moins marquée.

Un des critères de différenciation entre la bergeronnette des ruisseaux et la bergeronnette printanière est le manteau (haut du dos) gris pour la ruisseau et vert pour la printanière.

Le cri de la bergeronnette ruisseaux est un peu plus aigu que celui de la bergeronnette grise.

Elle s'alimente essentiellement d'insectes et de libellules qu'elle attrape entre les rochers du cours d'eau.

Niche au niveau d'une fissure d'un rocher, d'un trou de mur ou même sous un pont.

Protection[modifier | modifier le code]

La Bergeronnette des ruisseaux bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.


Il est reconnaissable à ses plumes jaunes (bord des ailes, ventre, queue...), son petit bec et à sa queue assez longue. Cet oiseau est gracieux et délicat, son chant est bref ("piiip-piiip") et doux.

On en trouve à présent même dans Paris, sur l'Ile de la Cité et un couple niche dans le jardin de la crèche de l'Hôtel de Ville.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :