Berger d'Asie Centrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berger d'Asie Centrale
{{#if:
Chien de berger d'Asie centrale.
Chien de berger d'Asie centrale.

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau de la Russie Russie
Caractéristiques
Silhouette Chien de montagne de grande taille, de construction grossière et massive.
Taille Au minimum 70 cm (M) et 65 cm (F).
Poids Au minimum 50 kg (M), 40 kg (F).
Poil Deux variétés acceptées : poil court et poil long.
Robe Toutes couleurs acceptées sauf le bleu, le marron et le manteau noir sur robe fauve.
Tête Massive, de forme presque rectangulaire. Museau tronqué, de forme rectangulaire, très volumineux.
Yeux De taille moyenne, de forme ovale, de couleur brun à noisette, de préférence foncé.
Oreilles Tombantes, de petite taille moyenne, de forme triangulaire. Traditionnellement coupées.
Queue Attachée haut, en forme de faucille, portée tombante et atteint le jarret si elle n'est pas coupée. Traditionnellement écourtée.
Caractère Calme, équilibré, courageux et indépendant.
Autre
Utilisation Chien de berger, Chien de garde.
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2
      • no 335

Le chien de berger d'Asie centrale (Sredneasiatskaïa Ovtcharka) est une race de chiens originaire de Russie. La race, d'origine très ancienne, est probablement issue de croisements entre le dogue du Tibet et des chiens de berger autochtone. La sélection naturelle des régions montagneuses du sud de l'Oural et de la mer Caspienne est le principal « créateur » de la race.

Le chien de berger d'Asie centrale est un chien de montagne de grande taille, de construction grossière et massive. La tête est massive avec un museau volumineux de forme rectangulaire. Les oreilles sont traditionnellement coupées très courtes. La queue est également écourtée. La robe admet de type de poil (poil court et poil long) et accepte de nombreuses couleurs hormis le bleu, le marron et le manteau noir sur fond fauve.

Le chien de berger d'Asie centrale est un chien doté d'un fort instinct de protection et de caractère calme, équilibré et courageux. Outre son utilisation en tant que chien de berger, il est doté d'aptitude comme chien de garde.

Historique[modifier | modifier le code]

Le berger d'Asie centrale est un probablement issu de croisements entre mâtin tibétain et un chien de berger autochtone, comme les trois autres races de chiens russes : le berger du Caucase, le berger des steppes du Caucase et le berger de Russie méridionale[1]. Il s'agit d'une race naturelle, dont le développement est essentiellement issu de la sélection naturelle dans sa région d'origine qui s'étend de la mer Caspienne à l'Afghanistan en passant par l'Oural. Le berger d’Asie centrale était utilisé pour protéger le bétail, les caravanes et l'habitation de son propriétaire[2].

Le berger d’Asie Centrale est bien représenté dans les républiques d’Asie Centrale[3], mais c'est une race rare dans le reste de l'Europe[1]. Entre 1995 et 2012, 113 sujets ont été enregistrés dans le Livre des origines français, à raison d'environ 6 inscriptions par an en moyenne[4].

Standard[modifier | modifier le code]

Portrait d'un berger d'Asie centrale. Les oreilles sont traditionnellement coupées très courts. Le poil forme une crinière autour du cou.

Le berger d’Asie centrale est un chien de grande taille, de construction grossière et massive. Le corps est fort, musclé et volumineux mais les muscles ne sont pas visibles. Le dimorphisme sexuel est bien défini. La longueur du corps dépasse de très peu la hauteur au garrot. Attachée haut, la queue est en forme de faucille, portée tombante. Elle atteint le jarret si elle n'est pas coupée. Les membres ont une ossature forte, parallèles et droits. Les membres postérieurs sont légèrement plus écartés que les antérieurs. Les allures sont équilibrées et élastiques. Le trot est allongé, bien propulsé par les postérieurs[2].

La tête est massive et bien proportionnée à l’ensemble, de forme presque rectangulaire. Le museau tronqué est de forme rectangulaire et très volumineux ; il diminue très peu vers la truffe. Le stop est modérément marqué. La truffe est noire chez les chiens noirs, plus claire chez les chiens à robe claire. De taille moyenne, les yeux de forme ovale, bien espacés, sont de couleur brun à noisette, de préférence foncé. De taille moyenne, les oreilles sont petites, pendantes, attachées bas, de forme triangulaire. Les oreilles sont traditionnellement coupées très courts dans les pays où la législation l'y autorise[2].

Le poil est abondant, grossier, droit avec un sous-poil bien développé. Sur la tête et la face antérieure des membres, le poil est plus court. Il est souvent plus long que le garrot. Deux variétés de longueurs de poils existent : poil long et poil court. De longueur 7 à 8 cm, le poil long forme une crinière sur le cou, des franges derrière les oreilles, sur les faces postérieures des membres et sur la queue. De longueur 3 à 5 cm, le poil court est lisse. Toutes les couleurs de robe sont acceptées sauf le bleu, le marron et la présence d'un manteau noir sur la couleur fauve[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Caractère[modifier | modifier le code]

Le berger d'Asie centrale s'adapte aux conditions climatiques froides de l'Asie centrale.

Le berger d'Asie centrale est décrit dans le standard de la FCI comme confiant, calme, équilibré, courageux et indépendant[2]. Méfiant envers les étrangers, le berger d’Asie centrale est peu exigeant et s'adapte à différentes conditions climatiques[3]. C'est un chien plutôt agressif et mordant et le dressage ne doit pas exacerber ses caractéristiques sous peine d'obtenir un chien difficilement controlable, notamment pour les mâles, plus dominants que les femelles[1].

Utilité[modifier | modifier le code]

Berger d'Asie centrale face à une chèvre de Nubie.

Le berger d'Asie centrale est utilisé comme un chien de berger. Il ne s'agit pas d'un chien de conduite mais d'un chien de protection des troupeaux[1]. Il est doté d'une capacité de travail importante et courageux contre les grands prédateurs[3]. Le berger d'Asie centrale possède naturellement des aptitudes pour la garde[1].

Santé[modifier | modifier le code]

Le berger d'Asie centrale n'atteint sa maturité qu'à partir de trois ans[2].

Dysplasie de la hanche[modifier | modifier le code]

Article connexe : Dysplasie de la hanche.

Comme la plupart des chiens de grande taille, le chien de berger d'Asie centrale peut être sujet à la dysplasie de la hanche, une malformation très douloureuse pour le chien, et héréditaire. En France, en 2011, les 7 sujets testés sous l'égide du Club des chiens de bergers de l'Est et italiens, ont montré que 20 % des bergers yougoslaves étaient de type A (exempt de malformation), 40 % de type B et 20 % de type C, 20 % de type D et aucun de type E, ces trois derniers types étant interdits ou déconseillés à la reproduction[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulin, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valetta Rossi, L'encyclopédie mondiale des chiens, De Vecchi,‎ 2008 (ISBN 978-2-7328-9223-8), « Berger yougoslave »
  2. a, b, c, d, e et f « Standard n°335 de la FCI », Fédération cynologique internationale,‎ 13 octobre 2010 (consulté le 15 mars 2014)
  3. a, b et c « Chien de berger d'Asie centrale », sur scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 15 mars 2014)
  4. « Statistiques des races du CBEI au LOF entre 1969 et 2012 », Club des chiens de berger de l'Est et italiens,‎ 2013 (consulté le 15 mars 2014)
  5. « Statistiques dysplasie de la hanche pour les races du CBEI », Club des chiens de berger de l'Est et italiens,‎ 2013 (consulté le 15 mars 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]