Bergenite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bergenite
Catégorie V : carbonates et nitrates[1]
Bergenite

Bergenite
Général
Classe de Strunz 8.EC.40
Formule brute Ca2Ba43(UO3)23(O2)3(PO4)2,16(H2O)
Identification
Masse formulaire 3299.480 uma
Couleur jaune à jaune verdâtre
Classe cristalline et groupe d'espace prismatique; P 21/c
Système cristallin monoclinique
Réseau de Bravais primitif P
Clivage parfait
Habitus tabulaire, aciculaire
Échelle de Mohs 2-3
Trait Blanc jaunâtre
Éclat vitreux à adamantin
Propriétés optiques
Indice de réfraction a=1.660, b=1.7-1.71, g=1.722
Pléochroïsme Incolore à pâle
Biréfringence Biaxial(-); 0.0620
Fluorescence ultraviolet UV courts: vert jaunâtre pâle à orange brun; UV longs: vert pâle à orange brun pâle
Transparence Semi-transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 4.1
Propriétés physiques
Magnétisme Aucun
Radioactivité 77.475 Bq/g
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La bergenite est une espèce minérale du groupe des phosphates et du sous-groupe des phosphates d'uranyle, de formule Ca2Ba43(UO3)23(O2)3(PO4)2,16(H2O).

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

La bergenite a été décrite en 1959 par Bültemann, H.W. et G.H. Moh; son nom lui vient de sa localité-type: la carrière Streuberg à Bergen, Saxe, en Allemagne.

Topotype[modifier | modifier le code]

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle: a = 10,092 Å, b = 17,245 Å, c = 17,355 Å, β = 113,678 °, Z = 2, V = 2 766,14 Å3
  • Densité(Calculée)= 3.96

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

  • La bergenite fait partie d'un groupe de minéraux isostructuraux: le groupe de la dumontite

Groupe de la dumontite[modifier | modifier le code]

  • Bergenite Ca2Ba43(UO3)23(O2)3(PO4)2,16(H2O), P 21/c; 2/m
  • Dumontite Pb2(UO2)3O2(PO4)2,5(H2O), P 21/m; 2/m
  • Hügelite Pb2(UO2)3(AsO4)2(OH)4,3(H2O), P 21/m; 2/m

Gîtologie[modifier | modifier le code]

La bergenite est un minéral secondaire de phosphate d'uranium, elle se trouve donc dans certaines mines de minerais d'uranium. Elle provient de solutions contenant uranium, phosphore, potassium et calcium et se trouve dans les fractures de quartz, muscovite et plagioclase.

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Uranocircite, dewindtite, barian uranophane, uraninite, autunite, billietite, kasolite, torbernite, barite, chalcopyrite, hématite, quartz, muscovite, plagioclase.

Habitus[modifier | modifier le code]

La bergenite se trouve le plus souvent sous la forme de fins cristaux tabulaires à aciculaires, pouvant atteindre 3 millimètres et se présentant parfois en rosettes.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Barium-Phosphuranylite: D'après sa composition, le baryum, le groupe phosphate et le groupe uranyle.

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • Allemagne
Krunkelbach Valley Uranium deposit, Menzenschwand, Forêt-Noire, Baden-Württemberg
Carrière Streuberg, Bergen, Zobes-Bergen District, Vogtland, Saxe[2]
Shaft 362, Mechelgrün, Plauen, Vogtland, Saxe[3]
Tirsperdorf, Oelsnitz, Vogtland, Saxe[4]
Johanngeorgenstadt, Johanngeorgenstadt District, Erzgebirge, Saxe[4]
  • États-Unis
Green River (South #2), Comté d'Emery, Utah[5]
  • France
Mine Les Montmins (veine Ste Barbe), Échassières, Ébreuil, Allier, Auvergne[6]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. a et b H.W. Bültemann & G.H. Moh (1959) Neues Jahrbuch für Mineralogie, Monatshefte, 232-233
  3. Tröger, S. (2006): Uran- und Wismutmineralien von Mechelgrün im Vogtland. Lapis 31 (9), 22-24; 58. (in German)
  4. a et b Wittern: "Mineralfundorte in Deutschland", 2001
  5. Min News 13:7 p2
  6. Kolitsch, U., Gröbner, J. & Brandstätter, F. (2009): Neufunde von Les Montmins, Allier, Frankreich. Lapis 34 (11), 24-32; 54 (in German).
  • Bültemann, H.W. and G.H. Moh (1959) Bergenit, ein neues Mineral der Phosphuranylit-Gruppe. Neues Jahrb. Mineral., Monatsh., 232–233
  • (1960) Amer. Mineral., 45, 909
  • Piret, P. and M. Deliens (1981) Nouvelles données sur la bergenite holotype. Bull. Minéral., 104, 16–18
  • American Mineralogist (1981): 66: 1102.
  • Locock, A. J. & Burns, P. C. (2003): The crystal structure of bergenite, a new geometrical isomer of the phosphuranylite group. Canadian Mineralogist: 41: 91-101.
  • Burns, P.C. (2005) U 6+ minerals and inorganic compounds: insights into an expanded structural hierarchy of crystal structures. Canadian Mineralogist: 43: 1839-1894.