Berchères-Saint-Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berchères.
Berchères-Saint-Germain
L'église Saint-Pierre et le monument aux morts en 1977.
L'église Saint-Pierre et le monument aux morts en 1977.
Blason de Berchères-Saint-Germain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Chartres-Nord-Est
Intercommunalité Communauté d'agglomération Chartres métropole
Maire
Mandat
Dominique Blois
2014-2020
Code postal 28300
Code commune 28034
Démographie
Population
municipale
767 hab. (2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 13″ N 1° 28′ 48″ E / 48.5369, 1.48 ()48° 32′ 13″ Nord 1° 28′ 48″ Est / 48.5369, 1.48 ()  
Altitude Min. 137 m – Max. 195 m
Superficie 27,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berchères-Saint-Germain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berchères-Saint-Germain

Berchères-Saint-Germain est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre.

Elle est formée par l'association, le 14 décembre 1972, de Berchères-la-Maingot et de Saint-Germain-la-Gâtine.

Louis Pasteur mena une partie de ses expériences à Saint-Germain-la-Gâtine. Il y travailla notamment sur la maladie du charbon, dont il découvrit le vaccin.

Généralités[modifier | modifier le code]

Berchères signifie : terre à moutons; Sur la place Pasteur (anciennement Saint-Michel) de la ville de Chartres : une statue représentant la vaccination d'un mouton dans une ferme de Saint-Germain-la-Gâtine.

Communes avoisinantes :

Poisvilliers 4,2 km

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 16 juin 1940 la région de Berchères-La-Maingot et les villages situés au nord sont le théâtre de violents combats entre le 26e Régiment de Tirailleurs Sénégalais (26e RTS) notamment et l'Armée Allemande. Ces combats vont faire plus de 600 morts dans la journée.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Berchères-Saint-Germain (Eure-et-Loir).svg

Les armoiries de Berchères-Saint-Germain se blasonnent ainsi :

Coupé-ondé: au 1er d'azur à trois fleurs de lys d'or rangées en fasce et surmontées d'un lambel d'argent, au 2e de gueules au mouton d'argent, onglé d'or, accosté de deux épis du même, celui de dextre en bande et celui de senestre en barre, et soutenu d'un tuyau de canal ployé d'argent chargé d'une fleur de lys de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   André Julien sans étiquette  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322 305 379 388 482 488 495 520 525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
529 525 503 503 514 486 466 440 440
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
455 466 441 388 399 360 387 400 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
291 252 367 446 594 682 773 784 767
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Puits de descente et tunnel de « L'Arche de la Vallée »  Inscrit MH (1934)[3] du canal de l'Eure, destiné à acheminer les eaux de l'Eure jusqu’à l’étang de la Tour (Yvelines), afin d'alimenter les bassins et jeux d’eau de Versailles.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Monument aux morts, monuments hommage à Pasteur, cimetière, église

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  3. « Notice no PA00096969 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :