Berastegi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berastegi
Blason de Berastegi
Héraldique
Image illustrative de l'article Berastegi
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Guipuscoa Guipuscoa
Comarque Tolosaldea
District judic. (Udal / Municipio)
Maire Aitor Lizarza Armendáriz (Eusko Alkartasuna)
Code postal 20 492
Démographie
Gentilé Berasteguiarra, Berastegiarra
Population 1 003 hab. (2007)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 07′ 27″ N 1° 58′ 46″ O / 43.1240291, -1.9794258 ()43° 07′ 27″ Nord 1° 58′ 46″ Ouest / 43.1240291, -1.9794258 ()  
Superficie 4 590 ha = 45,90 km2
Localisation
Localisation de Berastegi

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Berastegi

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Berastegi
Liens
Site web http://www.berastegi.com/

Berastegi en basque ou Berástegui en espagnol est une municipalité et un village dans la province du Guipuscoa, située dans la Communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Elle se situe sur la route qui relie la Navarre et le Guipuscoa, en zone montagneuse. Ses habitants travaillent dans les zones industrielles proches.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vue de Berástegui.

En basque le suffixe -(t)egi signifie maison de, lieu de lorsqu'il accompagne des noms propres, surnoms ou professions. Le terme tegi seul signifie de plus magasin ou boutique. La question, dans le cas de Berastegi, est de savoir s'il s'agit du premier cas du terme.

Quelques prestigieux philologues comme Koldo Mitxelena[1] ou Julio Caro Baroja[2] et d'autres contemporains comme Mikel Belasko ou Patxi Salaberri[3] sont de l'opinion que le terme Berastegi (et d'autres localités comme Barasoain ou Beasain) est lié au nom médiéval basque Baraxa, largement documenté. Koldo Mitxelena cite de plus un exemple d'un document médiéval dans lequel apparait une personne de Berastegi qui se nommait précisément Beraxa. Mitxelena alla plus loin et pensait que ce nom était en relation avec le terme basque Beratz signifiant mou. Selon cette hypothèse beraxa ou beratza signifie le mou, le lâche et serait une espèce de sobriquet. Berastegi signifierait maison de beraxa.

D'autres philologues comme Jean-Baptiste Orpustan[4] par exemple, sont plus partisans d'associer le nom de Berastegi avec une autre acception qu'au terme de beratz dans quelques dialectes basques comme « herbeux ». Ce n'est pas une hypothèse inintéressante car elle correspond bien à l'endroit de Berastegi. En se basant sur cette théorie, on a les étymologies comme maison des herbages, lieu d'herbage ou des descriptions similaires.

Jean Baptiste Orpustan proposait en plus de cette possible étymologie, l'autre possibilité que le nom dériverait de aberats signifiant riche en basque, donnant ici maison du riche.

Berastegi apparait mentionné pour la première fois au XIe siècle comme une des vallées formant l'évêché de Pampelune. Il était Berástegui ou Berastegui jusqu'à la fin du XXe siècle, Berastegui a été le nom officiel jusqu'en 1984 et la mairie adopta l'appellation officielle de « Berastegi » qui est une adaptation de l'orthographe moderne basque. En 1996, il fut publié dans le BOE [5] et est, depuis, le nom officiel de la municipalité.

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Koldo Mitxelena Elissalt (Errenteria, 1915- Saint-Sébastien, 1987), aussi connu comme Luis Michelena ou Koldobika Mitxelena, est un linguiste basque espagnol. En 1959, docteur en philosophie et des lettres. En 1958, il a occupé la chaire des langues et de la littérature basques à l'université de Salamanque (première chaire de cette langue dans une université espagnole) et en 1968 il fut professeur de linguistique indo-européenne. En 1978 il prit à sa charge la Faculté de Philologie de l'Université du Pays basque. Membre de l'Académie de la langue basque (Euskaltzaindia), il est considéré comme étant une personne éminente des études basques et fut un des artisans de l'unification de cette langue, le batua.
  2. Julio Caro Baroja (Madrid, 13 novembre 1914 – † 18 aout 1995), anthropologue, historien, linguiste et essayiste espagnol.
  3. Patxi Salaberri (membre du Conseil Navarrais du basque et académicien de l'Académie de la langue basque).
  4. Jean-Baptiste Orpustan: Toponymie basque, 1990, et Les noms des maisons médiévales en Labourd, Basse-Navarre et Soule, 2000, Édition Izpegi.
  5. Le Bulletin officiel de l'État (BOE, Boletín Oficial del Estado, en espagnol) est le journal officiel de l'État espagnol, dans lequel sont consignés tous les évènements législatifs (lois, décrets), règlementaires (arrêtés), déclarations officielles et publications légales relevant des institutions nationales (Gouvernement, Cortes Generales,…), ainsi que les dispositions générales des communautés autonomes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x

Source de traduction[modifier | modifier le code]