Berar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Berar, situé dans le centre de l'Inde, est l'un des cinq sultanats issus de la division du sultanat Bahmani à la fin du XVe siècle : Ahmadnagar, Bijapur, Bidar, Golconde et Berar[1].

Profitant des rivalités entre les dignitaires bahmanis, Fathultah Imadulmulk, brahmane converti au sunnisme, proclame l'indépendance de Berar en 1487, fondant la dynastie des Imad Shahi[2]. Les cinq sultanats se livrent à des guerres incessantes contre leurs voisins, entre eux ou s'alliant parfois pour résister au puissant royaume hindou de Vijayanagar qu'ils finissent par vaincre à la bataille de Talikota en 1565. En 1574 Ahmadnagar annexe le Berar mais en 1596 l'empereur moghol Akbar s'empare des deux sultanats[3].

Au début du XVIIIe siècle, lors de la décomposition de l'empire moghol, l'état d'Hyderabad dont la province de Berar fait partie, devient indépendant grâce à l'habileté de Nizamulmulk, vice-roi du Deccan. En 1768 Hyderabad passe sous protectorat britannique mais sa défaillance répétée à entretenir le contingent subsidiaire amène les Anglais à prendre Berar sous leur administration directe, en guise de compensation[4].

Les territoires qui constituaient le Berar font partie du Maharashtra.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Boivin, Histoire de l'Inde, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je (n° 489) », 2005 (ISBN 2-13-055212-9), p. 51
  2. Histoire de l'Inde moderne 1480-1950 sous la direction de Claude Markovits, Fayard, Paris, 1994 (ISBN 2-213-5920-39), p. 42
  3. Louis Frédéric, Histoire de l'Inde et des Indiens, Critérion, 1996 (ISBN 2-7413-0076-3), p. 418
  4. Histoire de l'Inde moderne 1480-1950, op. cit., p. 478