Beppe Fenoglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fenoglio.

Beppe Fenoglio, de son véritable nom Giuseppe Fenoglio, né le 1er mars 1922 à Alba, dans la province de Coni, au Piémont, et mort le 18 février 1963 à Turin, est un écrivain italien. Engagé en 1944 dans la Résistance italienne contre la République sociale italienne fasciste dans les Langhe, c'est cette expérience qu'il relate dans la plupart de ses écrits, marqués par le néoréalisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • La Guerre sur les collines (Il partigiano Johnny, publié en 1968), roman, traduit par Gilles de Van, Gallimard, 1973
  • Une Affaire personnelle (Una questione privata, 1963), roman, traduit par Nino Frank et Jean-Claude Zancarini, Gallimard, 1978
  • Les Vingt-trois Jours de la ville d'Albe (I ventitrè giorni della citta di Alba, 1952), nouvelles, traduit et présenté par Alain Sarrabayrouse, Éditions Gérard Lebovici/Éditions Ivrea, 1987
  • Le Mauvais Sort (La malora, 1954), roman, traduit par Monique Baccelli, Denoël, 1988 - réédité par Cambourakis, 2013
  • Le Printemps du guerrier (Primavera di bellezza, 1959), roman, traduit par Monique Baccelli, Denoël, 1988
  • La Paie du samedi (La paga del sabato, 1969), roman, traduit par Monique Baccelli, Gallimard, 1990
  • La Permission, et autres nouvelles, traduit par Alain Sarrabayrouse, Éditions Ivrea, 1994
  • L'Embuscade (L'imboscata, 1992), roman, traduit par Monique Baccelli, Gallimard, 1994
  • La Louve et le Partisan (Appunti partigiani, 1994), récits, traduit par Monique Baccelli, Gallimard, 1998
  • Journal : 1954 suivi de Épigrammes, trad. par Monique Baccelli, Lyon, La Fosse aux ours, 2003

Correspondance[modifier | modifier le code]

  • Lettere : 1940-1962, par Luca Bufano (éd.), Turin, Einaudi, 2002

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]