Benoît Preteseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benoît Preteseille est un auteur français de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École nationale supérieure des arts décoratifs en Scénographie, il conçoit pendant quelque temps des décors de théâtre de cirque. Il crée ensuite les éditions Ion, où il débute son exploration de la bande dessinée. En 2004, après l'obtention d'un post-diplôme de l’Ensad en image de synthèse 3D et effets visuels, il fonde avec Wandrille Leroy les éditions Warum, où il publie de ses premiers longs albums Dadabuk, L'Écume d'écume des jours en 2005, Sexy Sadie en 2006, marquant son intérêt pour l'hybridation artistique. En 2006, il entame une collaboration avec La Cinquième Couche où il publie L'Oiseau de Francis Picabia puis en 2007 L'Histoire belge. Preteseille a également publié un recueil de poésie et est chanteur du groupe Savon Tranchand.

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Bande dessinée et illustration[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Photographie ou dessin ?, Ion, 2003
  • Hephaïstos aimant des femmes, avec Mélanie Berger, Ion, 2004
  • AL,avec Marianka Baude, Ion, 2004
  • Les Grogneurs, Stratégie alimentaire, coll. « 33² », ?
  • Dadabuk, Warum, coll. « Civilisation », 2005
  • L'Écume d'écume des jours, d'après Boris Vian, Warum, coll. « Civilisation », 2005
  • C'est la guerre (scénario), avec Mathieu Decarli (dessin), TicDeQuai, coll. « Livre sans poche », 2006
  • L'oiseau de Francis Picabia, La Cinquième Couche, coll. « Extracteur », 2006
  • Sexy Sadie, d'après un script de Georges Ribemont-Dessaignes, Warum, 2006
  • L'Histoire belge, La Cinquième Couche, 2008
  • Fantomas, le dernier geste, Warum, coll. « Civilisation », 2008
  • Savon tranchand, livre-CD avec Sophie le Roy, la Cafetière, coll. « Morceau », 2010
  • L'art et le sang, Cornélius, coll. « Raoul », 2010
  • Maudit Victor, Cornélius, coll. « Raoul », 2011

Collectifs et revues[modifier | modifier le code]

  • « Rue Picabia », dans Le Coup de grâce, La Cinquième Couche, coll. « F. », 2006
  • « Un Acte » (d'après Erik Satie) et « Relâche », dans Je m'appelle Erik Satie comme tout le monde, L'Œuf, 2006

Illustration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Textes[modifier | modifier le code]

  • Le livre Tranchand ! - lettres non signées, Maelström, coll.« Bookleg», 2006
  • Voyage dans Nadja suivi de Qu'est-ce qu'une bite ?, l'Égouttoir, coll.« Gorgonzola », 2009