Benoît Mouchart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoît et Mouchart.

Benoît Mouchart

Description de l'image  PortraitBenoîtMouchart2009.jpg.
Naissance
Versailles
Profession auteur, commissaire d'exposition

Benoît Mouchart (né le ) est auteur, commissaire d'expositions, directeur artistique chargé de la programmation culturelle du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême de 2003 à 2013 et actuellement directeur éditorial bande dessinée des éditions Casterman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il soutient en 1999 une maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne (Paris IV) sous la direction de Jean-Yves Tadié, il est professeur de français en collège, mais quitte très vite l'enseignement pour se consacrer au journalisme. Entre 2000 et 2003, il est rédacteur en chef de sites Internet d'informations, et réalise de nombreux sujets pour la première web-tv française consacrée à la bande dessinée : Comicsworld TV[1]. C'est à cette occasion qu'il enregistre notamment un long entretien avec le scénariste anglais Alan Moore[2]. Critique (Bang ! et 9e art), il apporte sa contribution aux numéros spéciaux consacrés à la bande dessinée de Géo, Télérama, Science et Vie, Le Point, Beaux-arts magazine, ainsi qu'au premier numéro de la revue Kaboom. Il est également l'auteur de plusieurs essais, dont une enquête sur le scénariste fantôme de l’école belge Jacques Van Melkebeke, et, en collaboration avec François Rivière, une biographie du père de Blake et Mortimer, Edgar P. Jacobs qui paraît au Seuil en 2003, année de son entrée en fonction au Festival d'Angoulême.

Sous sa direction artistique, la manifestation a conforté son ouverture à l'international et à la jeune création, tout en produisant un grand nombre d'événements en dehors des remparts de la cité charentaise, notamment à Paris (au Centre Pompidou, au Théâtre Marigny, au Musée de l'Homme, au Mondial de l'automobile, au Musée du Quai Branly ou au Jardin d'acclimatation), mais aussi à Nantes, Lausanne, Shanghaï, Bruxelles ou Séoul. Dans le cadre de cette fonction, il travaille en collaboration avec des artistes tels que Fred, Régis Loisel, Zep, Georges Wolinski, Lewis Trondheim, José Muñoz, Dupuy-Berberian, Enki Bilal, Blutch, Winshluss, Baru, Art Spiegelman, Hervé Di Rosa, Bernard Pras, entre autres. Il suscite des créations inédites en favorisant dans sa programmation les croisements entre les arts, à travers des expositions, des rencontres et des spectacles où la bande dessinée se trouve confrontée, sans aucun complexe, à d'autres formes artistiques : la musique, le cinéma, la littérature, le théâtre et l'art contemporain. On lui doit notamment le concept original des concerts de dessins[3], qu'il a développé en collaboration avec Zep et Areski Belkacem. Il a également initié quelques duos scéniques inattendus : Brigitte Fontaine et Blutch [4], Thomas Fersen et Joann Sfar, Yolande Moreau et Pascal Rabaté [5], Arthur H et Christophe Blain, Arno, Nix et Johan De Moor, Rodolphe Burger et Dupuy-Berberian ou encore Jean-Claude Vannier et Aude Picault...

Entre 2004 et 2011, il conçoit et anime les rencontres bimestrielles « Les territoires de la bande dessinée » pour la BPI du Centre Pompidou, dont certaines sessions sont aujourd'hui consultables sur Internet en vidéo[6]. Membre fondateur du Comité de sélection du Festival d'Angoulême depuis 2001 et jusqu'en 2012, il a également été membre des jurys du Prix Goscinny et du Prix de la Ville de Genève.

Auteur d'un essai sur l'œuvre du romancier français Jean-Patrick Manchette, il publie en février 2008 une monographie consacrée à Brigitte Fontaine (Brigitte Fontaine, intérieur/extérieur, aux éditions Panama [7]). Il réalise, en collaboration avec le photographe Thomas Bartel, le documentaire Brigitte Fontaine, reflets et crudités dont le titre de travail était "Brigitte Fontaine n'est pas folle" et dont sont extraites les images du clip officiel de la chanson "Prohibition"[8]. Il a également dirigé l'édition des livres de Brigitte Fontaine publiés aux Belles Lettres-Archimbaud tels que l'anthologie "Mot pour mot", mais aussi les textes "Rien", "L'inconciliabule", "Le bal des coquettes sales", "Antonio" et "Contes de chats" (illustré par Sempé). En février 2010, Olivier Poivre d'Arvor le désigne en tant qu'expert auprès de Culturesfrance, puis de l'Institut français pour tous les projets liés à la bande dessinée, notamment pour les programmes "Hors les murs" et "Villa Kujoyama" pour une durée de deux ans [9]. En mars 2013, il quitte le festival d'Angoulême pour devenir directeur éditorial bandes dessinées de Casterman.

Livres[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • « Enki Bilal, Mécanhumanimal » (présentée au Musée des Arts et métiers du 4 juin 2013 au 5 janvier 2014, commissariat en collaboration avec Enki Bilal, sur une scénographie de Mélanie Claude)
  • « Uderzo in extenso » (présentée au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême du 31 janvier au 3 février 2013)
  • « Art Spiegelman, CO-MIX, une rétrospective de bandes dessinées, illustrations et débris divers » (présentée au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême du 26 janvier au 4 mars 2012, puis du 20 mars au 20 mai 2012 au Centre Pompidou, commissariat en collaboration avec Rina Zavagli-Mattotti, Gaëtan Akyuz et Jean-Marie Derscheid, sur une scénographie de Xavier et Monique Dumont)
  • « L'Europe se dessine » (présentée au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême du 26 au 29 janvier 2012)
  • « Michel Rabagliati et Paul à Paris » (présentée au Centre culturel canadien de Paris en 2010)
  • « Dupuy-Berberian : 2 » (en collaboration avec Dupuy-Berberian et Mélanie Claude, présentée à Angoulême en 2009).
  • « Comics World Expo, volet 2 » : « Villes du futur » (en collaboration avec Céline Bagot et Philippe Richard, présentée à Angoulême en 2008).
  • « Comics World Expo, volet 1 » : « Seul dans la foule » (en collaboration avec Nicolas Finet, présentée à Angoulême en 2007).
  • « Naissance d'une bande dessinée » (produite à l'occasion de la Fête de la BD en 2006)
  • « Jules Verne, images d’un imaginaire » (présentée à Nantes, Shanghai, Séoul et Angoulême en 2006).
  • « La nouvelle bande dessinée finlandaise » (présentée à Angoulême, Roubaix et Poitiers en 2006 et en 2007).
  • « Le Monde de Zep » (présentée au CNBDI d'Angoulême, puis au Jardin d'acclimatation (Paris) en 2005)
  • « Blake et Mortimer » (présentée au Musée de l'Homme à Paris, La Chaux de Fonds, Angoulême, Poitiers, Ajaccio en 2004, 2005 et 2006)
  • « La science-fiction dans la bande dessinée » (présentée au Futuroscope de Poitiers depuis 2004 et jusqu'en 2007)
  • « L'automobile dans la bande dessinée » (présentée au Mondial de l'automobile de Paris en 2004)
  • « Dave Cooper, anamorphoses » (présentée à Angoulême puis au Centre culturel canadien de Paris en 2005)
  • « ABCDEF… Greg ! » (présentée à Angoulême en 1999)
  • « Johan De Moor » (présentée à la Médiathèque Florian de Rambouillet en 1997)
  • « Tintin, mythe du XXe siècle » (présentée à la Médiathèque Florian de Rambouillet en 1995)

Spectacles[modifier | modifier le code]

Lien de parenté[modifier | modifier le code]

Il est le cousin de Christian Mouchart.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.whoswho.fr/biographie-benoit-mouchart_458645.html
  2. http://fr.youtube.com/watch?v=FKb1AQrxaI4
  3. http://fr.youtube.com/watch?v=YuMeX25kd_s
  4. http://www.youtube.com/watch?v=KNHs9CbJcPQ&feature=related
  5. http://fibd2009.charentelibre.com/dossier--rencontre-de-poetes.html?id_article=181537&id_dossier=89
  6. http://archives-sonores.bpi.fr/index.php?urlaction=personneView&id_pers=4880
  7. http://fr.youtube.com/watch?v=TMa67mFMMIk
  8. http://www.youtube.com/watch?v=IlLJqORNu2Q
  9. http://nominations.acteurspublics.com/nomination/04-03-10/benoit-mouchart-expert-bd-aupres-de-culturesfrance