Benoît Feroumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benoît Feroumont

Description de l'image  Benoit Feroumont.jpg.
Nom de naissance Benoît Feroumont
Naissance
Drapeau : Belgique Aye, commune de Marche-en-Famenne, Belgique
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Profession Auteur de bande dessinée et réalisateur

Benoît Feroumont, né le à Aye, commune de Marche-en-Famenne (Belgique), est un auteur belge francophone de bande dessinée et un animateur de film d'animation, principalement connu pour la série Le Royaume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benoît Feroumont découvre le cinéma lorsqu'il est adolescent lors des séances du vendredi soir du ciné-club de Marche-en-Famenne. Il découvre les secrets du dessin et de la narration lors d'un stage à Caméra enfants admis[1].

Il fait des études d'illustrations et de bande dessinée à l'école Saint-Luc de Liège. Pour son travail de fin d'étude, il réalise, en animation 2D en papier découpé et dessin, un court métrage intitulé This Strange Zwan Saucisse Suicide. Il s'inscrit ensuite à l'école d'animation de La Cambre[1].

En 1992, il réalise en animation en plasticine à plat Les Gens, puis en animation 2D en dessin, Chapeaux, l'histoire d'un monde où chacun est flanqué d'une coiffe afin d’éviter que son voisin ne puisse voir ses pensées et qui reçoit le Prix de la Communauté française à Média 10/10 en 1992[1].

En 1994, il achève en animation en plasticine à plat, Chabada bada. La même année, il réalise en animation 2D dessin sur cellos Madame O'Hara, qui recueille un plein panier de récompenses et quelques soixante sélections dans les festivals internationaux[1], dont le Festival des Films du Monde de Montréal. Le film met en scène un voleur qui trouve refuge chez une vieille dame, la police sonne à la porte, elle sort une baguette magique et transforme le malheureux en chat.

En 1995, il réalise comme film de fin d'études Un ange passe, mais ce film ne le satisfait pas et lui donne l'idée de faire une histoire de la poursuite d'un homme et d'une mouche. Cela va donner un film d'animation 2D dessin et numérique nommé Bzz qu'il propose à Geert Van Goethem de S.O.I.L. Celui-ci coproduit le film, mais il manque d'argent. Pendant 5 ans, Benoit Feroumont alterne entre des boulots de commandes et de publicité, comme animateur pour gagner de l'argent et son travail d’animateur réalisateur sur ce court métrage. Début 2000, Bzz est enfin terminé. Le film sera nommé au Cartoon d'or 2000, reçoit le Prix Canal+, le Grand Prix du Festival international du film d'animation de Bruxelles et celui de la Communauté flamande au Festival international du film de Flandre-Gand, est en compétition officielle pour la Palme d'Or des courts métrages au Festival de Cannes et est sélectionné au Festival international du film d'animation d'Annecy en 2000[1].

Il participe ensuite en 2003, à la réalisation du long-métrage Les Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet[2], ovationné lors de sa présentation en sélection officielle, hors compétition, au 56e Festival de Cannes, ainsi qu’au Festival du cinéma d'animation d'Annecy. Le film a en outre décroché trois nominations aux César du cinéma (Meilleur Film, Meilleure première œuvre de fiction, Meilleure musique originale) et deux nominations aux Oscars du cinéma (Meilleur Film d'animation et Meilleure chanson).

C'est sa rencontre avec le scénariste Fabien Vehlmann qui réveille en lui le désir de réaliser en parallèle des récits de bandes dessinées. Wondertown est sa première série pour le journal Spirou, dans lequel il obtient une rubrique bimensuelle en 1997. Deux albums paraissent chez Dupuis intitulés Bienvenue à Wondertown (2005) et Guili-guili à Wondertown (2006)[2].

Son dernier film, Dji vous veu volti en animation 3D numérique), a représenté la Belgique au Festival d’Annecy et a reçu le Prix de la critique au Festival du court métrage de Bruxelles en 2007. Prix Imagina du meilleur court métrage 2008 et une mention spéciale au festival d'animation de Lisbonne 2008. Un troubadour y chante sa romance en dialecte liégeois sous le balcon de sa belle. Soudain, le sous-titre du film, excédé par les paroles niaiseuses de la chanson, se rebelle contre autant de guimauve… jusqu'à ce qu’il tombe, lui aussi, sous le charme de la belle.

Il est au générique du film multi primé 'Brendan et le secret de Kells, un long métrage à l'esthétique celtique de Tomm Moore. Ce film sort en salle en 2008 et est nommé pour les Oscars en 2009.

Benoît Feroumont a collaboré à de nombreuses reprises avec d’autres auteurs de cinéma d'animation. On lui doit également des animations en 3D pour des sociétés privées, de nombreuses publicités, l’habillage d'émissions télévisées ou encore la bande-annonce du Festival d’Annecy 2003.

Depuis quelques années, Benoit Feroumont développe un long métrage d’animation dont le scénario est complet. Écrit en compagnie de Fabien Vehlmann sous la houlette de Guillaume Malandrin, Majorettes est un projet d’animation 2D/3D. Il est produit par La Parti et Walking the Dog et Prima Linea.

La série de bande dessinée Le Royaume, née de l’univers graphique de Dji vou veu volti, commence sa prépublication dans les pages du journal Spirou en 2009. Le premier album sort en septembre 2009. En 2013, Le Royaume compte cinq albums dont le dernier qui paru en mai 2013 s'intitule Les armes de maître Marcel.

En septembre 2013, il publie un album édité chez Dupuis dans la collection Aire Libre Gisèle et Béatrice. C'est un conte érotique destiné à un public adulte.

Actuellement, Benoît Feroumont supervise l'animation du nouveau long-métrage d'Astérix et Obélix. Ce film est entièrement en animation 3D Numérique. Les réalisateurs sont Louis Clichy et Alexandre Astier d'après l'œuvre de René Goscinny et Albert Uderzo Le Domaine des dieux, prévue fin 2014.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Wondertown[modifier | modifier le code]

  • 1 Bienvenue à Wondertown, Dupuis, 2005
    Scénario : Benoît Feroumont - Dessin : Fabien Vehlmann - Couleurs : Dino Sechi et Christelle Coopman - ISBN 2-8001-3691-X
  • 2 Guili-Guili à Wondertown, Dupuis, 2006
    Scénario : Benoît Feroumont - Dessin : Fabien Vehlmann - Couleurs : Christelle Coopman - ISBN 2-8001-3779-7

Le Royaume[modifier | modifier le code]

One shot[modifier | modifier le code]

  • Gisèle et Béatrice, Dupuis - Aire Libre, 2013
    Scénario et dessin : Benoît Feroumont - Couleurs : Christelle Coopman

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • This Strange Zwan Saucisse Suicide (1991)
  • Les Gens (1992)
  • Chapeaux (1992)
  • Chabada bada (1994)
  • Madame O'Hara (1994)
  • Un ange passe… (1995)
  • Bzz (2000)
  • Dji vou veu volti (2008)

Collaborations sur des long-métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e [1]
  2. a et b [2]