Benoît Biscop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration commandée par Benoît Biscop, pour un projet de Codex Grandior de Cassiodore, dans la tradition des illumineurs de l'Antiquité

Benoît Biscop, saint Benoît Biscop ou Biscop Baducing, (né vers 628, décédé le 12 janvier 690 à Wearmouth) était un religieux, issu d'une bonne famille de Northumbrie. Fête le 12 janvier.

D'abord au service de la maison du roi de Northumbrie Oswiu, il part ensuite à l'étranger. Après son second voyage à Rome (il en fit cinq), il devient moine à Lérins entre 665 et 667.

C'est lui qui conduit Théodore de Tarse de Rome à Cantorbéry en 669. La même année, Benoît est nommé abbé de Saint-Pierre et Paul à Cantorbéry.

Cinq ans plus tard, il construit le monastère Saint-Pierre de Wearmouth, sur une terre qui lui a été donnée par le roi Egfrid, et le dote d'une bibliothèque. Une lettre papale de 678 exempte son monastère de tout contrôle extérieur, et en 682, le roi était tellement ravi de la réussite de Saint-Pierre, qu'il octroie à Benoît d'autres terres à Jarrow en le pressant d'y construire un second monastère. Benoît érige le monastère Saint-Paul à Jarrow, puis nomme Ceolfrid comme supérieur. Ce dernier quitte Wearmouth pour Jarrow avec 20 moines dont le jeune Bède dont il deviendra le mentor.

Bède relate que Benoît Biscop fit venir des maçons et des verriers de France afin de construire les bâtiments en pierre. Son idée était de construire un monastère modèle pour toute l'Angleterre, afin de partager sa connaissance et son expérience de l'Église catholique en Europe. Ce fut le premier édifice religieux à être construit en pierre, et l'utilisation du verre fut une découverte pour de nombreux Saxons du VIIe siècle. Le monastère fut finalement doté d'une grande bibliothèque pour l'époque – plusieurs centaines de volumes – et c'est là que Bède écrivit ses fameux ouvrages. Cette bibliothèque devint célèbre, et les manuscrits qui y avaient été copiés étaient considérés comme de précieuses possessions à travers toute l'Europe.

Benoît Biscop meurt le 12 janvier 690. Il contribua à ce que l'Église de Northumbrie adopte la liturgie romaine. Les monastères qu'il avait fondés, placés sous le contrôle direct du pape, furent les joyaux de la couronne de Northumbrie et ouvrirent la voie à un âge d'or pour le christianisme en Angleterre.

Culte[modifier | modifier le code]

Fête locale le 12 janvier. Le 24 mars 2004, la ville de Sunderland choisit saint Benoît Biscop comme saint patron.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]