Benny Paret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benny Paret
Fiche d’identité
Nom complet Bernardo Paret
Surnom The Kid
Nationalité Drapeau de Cuba Cuba
Date de naissance 14 mars 1937
Lieu de naissance Santa Clara, Cuba
Date de décès 3 avril 1962
Lieu de décès New York
Taille 1,71 m (5 7)
Catégorie Poids welters
Palmarès
  Professionnel
Combats 50
Victoires 35
Victoires par KO 11
Défaites 12
Matchs nuls 3
Titres professionnels Champion du monde poids welters (1960-1961, 1961-1962)
Dernière mise à jour : 9 février 2014

Benny Paret est un boxeur cubain né le 14 mars 1937 à Santa Clara et mort le 3 avril 1962 à New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il devient champion du monde des poids welters le 27 mai 1960 après sa victoire contre l'Américain Don Jordan puis conserve son titre face à Luis Federico Thompson avant d'être mis KO dans la 13e reprise par Emile Griffith le 1er avril 1961[1]. Vainqueur aux points du combat revanche organisé le 30 septembre 1961[2], le Cubain perd la belle le 24 mars 1962 par arrêt de l'arbitre dans le 12e round[3].

Ce combat est resté tristement célèbre car Paret, plongé dans le coma suite aux nombreux coups reçus au dernier round, meurt dix jours plus tard de ses blessures. L'arbitre, Ruby Goldstein, fut alors critiqué par la presse pour ne pas avoir stoppé le combat plus tôt et n'a plus arbitré par la suite (Paret, « KO debout » et adossé aux cordes, avait en effet encaissé près d'une vingtaine de coups sans réagir). L'acharnement de Griffith lors de ce combat s'explique par une insulte homophobe (« maricón ») lancée par Benny Paret peu avant le combat, en allusion à la bisexualité d'Emile Griffith[4].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]