Benny Nielsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benny Nielsen
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau du Danemark Danemark
Naissance 17 mars 1951 (63 ans)
Lieu Frederiksværk
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Milieu de terrain droit
Parcours junior
Saisons Club
 ?-? Drapeau : Danemark Brederöd IF
 ?-? Drapeau : Danemark Frederikvaerk IF
 ?-? Drapeau : Danemark AB Copenhague
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1970-1971 Drapeau : Danemark AB Copenhague  ? (?)
1971-1974 Drapeau : Belgique Cercle Bruges 79 (21)
1974-1977 Drapeau : Belgique RWDM  ? (25)[note 1]
1977-1981 Drapeau : Belgique Anderlecht 104 (34)
1981-1982 Drapeau : France Saint-Étienne 23 (5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
 ?-? Drapeau : Danemark Danemark  ? (?)
 ?-? Drapeau : Danemark Danemark  ? (?)
1970-1982 Drapeau : Danemark Danemark 28 (7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jørgen "Benny" Nielsen, né le 17 mars 1951 à Frederiksværk, est un ancien joueur de football international danois, qui évoluait comme milieu de terrain. Il joue la majeure partie de sa carrière dans le championnat belge, où il remporte plusieurs trophées. Il est également sélectionné 28 fois en équipe nationale danoise, et inscrit 7 buts[1]. Il prend sa retraite sportive en 1982.

Carrière[modifier | modifier le code]

Benny Nielsen joue en équipes de jeunes pour Brederöd IF, Frederikvaerk IF et enfin l'AB Copenhague, qui l'intègre à son équipe première en 1970. Il passe tout près d'un titre de champion du Danemark dès sa première saison, Copenhague terminant finalement deuxième du championnat 1970 pour une moins bonne différence de buts. Il est également appelé en équipe nationale le 11 novembre 1970, à 19 ans et 244 jours, pour un match face à l'Écosse. Il est un des plus jeunes joueurs à avoir porté le maillot national danois[2]. La saison suivante, il est transféré au Cercle de Bruges, un club belge.

Il marque les esprits dès son premier match officiel en Belgique, en Coupe de Belgique face au SK Gullegem, durant lequel il inscrit 3 buts. Il sera d'ailleurs le meilleur buteur du club lors de cette saison[3]. Un an après son arrivée, il est rejoint au Cercle par son compatriote Morten Olsen. Après trois saisons au Cercle, il rejoint le RWDM. Pilier du milieu de terrain bruxellois, il remporte le titre de champion de Belgique 1975, le seul trophée décroché par le club. La saison suivante, le club transfère également Morten Olsen.

En 1977, il rejoint le puissant voisin du RWDM, le Sporting d'Anderlecht. Ce transfert est à nouveau couronné de succès, Benny Nielsen étant un des artisans de la victoire du club lors de la Coupe des coupes 1978. Il reste quatre saisons au club, avec lequel il remporte un nouveau titre de champion de Belgique en 1981. Pour la petite histoire, le club bruxellois avait recruté en début de saison... Morten Olsen. Toutes compétitions confondues, il joue 129 matches sous le maillot anderlechtois, inscrivant 45 buts[4].

Après avoir décroché ce nouveau trophée, Benny Nielsen part en France et rejoint Saint-Étienne, champion de France en titre, où joue toujours Michel Platini. Le club est éliminé dès le tour préliminaire de la Coupe des clubs champions, et termine vice-champion de France, un point derrière Monaco. En fin de saison, il décide de mettre un terme à sa carrière, alors qu'il n'a que 31 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il joue au moins 68 matches de championnat pour le RWDM, il manque ses statistiques pour la saison 1975-1976

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]