Bennon de Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bennon ou Benoît, Benno en latin (?-940), a été évêque de Metz et fondateur de l’abbaye d'Einsiedeln.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Souabe, il est un probable parent de Raoul de France[1]. Il a été chanoine de la cathédrale de Strasbourg[1].

Vers 906 il se retire comme ermite sur le site de l’abbaye d'Einsiedeln, près de Zurich, qui avait été sanctifié par la mort de saint Meinrad en 861[1]. Rejoint par des disciples, il fait rebâtir la chapelle et défricher les terres environnantes[2].

En 925 Henri Ier de Germanie, pour affirmer son autorité sur ce diocèse, le nomme évêque de Metz au mépris des règles régissant l’élection de l’évêque de Metz.

En 927 des messins, la plupart maître artisans[3], se saisissent de lui, le mutilent et lui crèvent les yeux[1].

Les agresseurs sont excommuniés par le concile de Duisbourg[1] et condamnés à mort par le roi Henri[4]. Ils sont pendus dans la cité[3].

Bennon se retire de nouveau à Einsiedeln[1] où il meurt le 3 août 940[1]. Il a été enterré près de la chapelle qu’il avait fait restaurer par Eberhard, premier abbé d’Einsiedeln[4].

Reconnu comme vénérable par l'Église catholique, certains auteurs le qualifient de bienheureux[2].

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Dictionnaire historique p155 François-Xavier Feller 1836
  2. a et b Histoire de l’Église et des évêques princes de Strasbourg p279 Philippe-André Grandidier
  3. a et b Mémoires de l’Académie nationale de Metz p361
  4. a et b Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints p450, Alban Butler, trad. Abbé Godescard 1830