Benjamin Kennicott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benjamin Kennicott, né le 4 avril 1718 à Totnes dans le Devon et mort le 18 septembre 1783, est un théologien anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut successivement professeur au collège d'Exeter, conservateur de la Radcliffe Library, chanoine de Christ Church et prêtre anglican de Culham, dans l'Oxfordshire.

On lui doit une édition de la Biblia hebraïca en 2 volumes (1776 et 1780), faite sur tous les manuscrits hébreux, chaldaïques et samaritains connus alors, et qui fut financée par souscription. À cet effet, il compulsa lui-même plus de 250 manuscrits, et en fit compulser environ 350 par les plus habiles hébraïsants de l'époque.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Benjamin Kennicott » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)