Benjamin Kaverine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benjamin Alexandrovitch Kaverine (en russe : Вениами́н Алекса́ндрович Каве́рин), né Benjamin Abelovitch Zilber (Зи́льбер) le 6 (19) avril 1902 à Pskov (Empire russe) et mort le 2 mai 1989 à Moscou (Union soviétique), est un écrivain soviétique.

Il était deux fois le beau-frère de Iouri Tynianov (1894-1943), célèbre auteur formaliste, car il épousa sa sœur Lydia Tynianova (1904-1982), écrivain pour enfants, et Iouri Tynianov épousa Léa Zilber (1892-1944), la sœur de Kaverine.

Un astéroïde a été nommé en son honneur (2458 Veniakaverin).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents juifs assimilés, Abel Abramovitch Zilber et Hannah Hirschevna Desson étaient propriétaires de magasins de musique. Son frère aîné, Léon Zilber (1894-1966), fut l'un des fondateurs de la virologie en Union soviétique. Il était aussi le frère de Myriam Rummel[1] (1890-1988), David, médecin militaire, Alexandre (1899-1970), compositeur sous le nom de Routchiov, et Léa (1892-1944).

Il sortit de l'Institut des Langues orientales en 1923 et de la faculté d'histoire et de philologie de l'Université de Léningrad en 1924. Il fit sa thèse, publiée en 1929, sur Baron Brambeus, l'histoire d'Ossip Senkovski (Josef-Julian Senkowski, 1800-1858).

Il prit comme nom de plume Kaverine, d'après le nom d'un hussard ami de Pouchkine qu'il évoqua dans Eugène Onéguine. Au début des années 1920, il fit partie du groupe littéraire dit des « Frères Sérapion » avec Victor Chklovski, Vladimir Pozner, Mikhaïl Zochtchenko, Nikolaï Tikhonov, etc... Ses premiers récits furent dans la veine fantastique ; il revint au réalisme vers 1926, avec Quatre-vingt-dix destins.

Ses romans les plus célèbres furent le roman d'aventure Les deux capitaines (Dva kapitana), publié en 1940-1945 qui reçut le prix Staline en 1946, et qui enthousiasma la jeunesse soviétique de l'époque[2] ; ainsi que Livre ouvert (Otkrytaïa kniga) (1953-1956) sur l'intelligentisa soviétique.

Il est enterré au cimetière Vagankovo de Moscou.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1955 Deux capitaines (Vladimir Vengerov)
  • 1973 Livre ouvert (Vladimir Fetine)
  • 1976 Deux capitaines (Evgueny Karelov)
  • 1977-1979 Livre ouvert (Victor Titov)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Traduction partielle Wikipedia (de)+(ru)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dont le mari était directeur de la Maison du Peuple Pouchkine à Moscou
  2. Ce roman fut adapté en comédie musicale sous le nom de Nord-Ost en 2001. Les tragiques événements du 23 octobre 2002 au théâtre Doubrovka de Moscou, avec l'assaut de terroristes tchétchènes se passèrent pendant la représentation de Nord-Ost.