Bengt-Åke Gustafsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gustafsson.

Bengt-Åke Gustafsson

alt=Description de l'image Bengt -Åke.JPG.
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Né le 23 mars 1958,
Karlskoga (Suède)
Entraîneur
Équipe DEL Nürnberg Ice Tigers
A entraîné Drapeau : Suisse Suisse
VEU Feldkirch
SC Langnau Tigers
Färjestads BK
Drapeau : Suède Suède
Atlant Mytichtchi
Activité Depuis 1997
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la Gauche
A joué pour KB Karlskoga (division 1)
Färjestads BK (Elitserien)
Oilers d'Edmonton (AMH)
Capitals de Washington (LNH)
VEU Feldkirch (ÖEL)
Repêc. LNH 55e choix au total, 1978
Capitals de Washington
Carrière pro. 19771999

Temple de la renommée de l'IIHF : 2003

Bengt-Åke Gustafsson (né le 23 mars 1958 à Karlskoga en Suède) est un joueur de hockey sur glace professionnel devenu entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts en Suède[modifier | modifier le code]

Gustafsson débute sa carrière avec le club de sa ville natale, le KB Karlskoga de la deuxième division suédoise en 1973-74. Il joue alors pour la première fois avec l'équipe sénior du club à l'âge de 14 ans[1]. Lors de la saison suivante, son équipe joue dans le championnat élite suédois qui porte alors le nom de division 1. L'équipe termine à la dernière place du classement avec quatre saisons, Gustafsson jouant dix-huit matchs sur les trente rencontres du calendrier[2].

En 1975-76, l'équipe descend donc d'une division alors que l'élite prend le nom de Elitserien et n'accueille plus que dix clubs. La deuxième division prend alors le nom de « division 1 » et regroupe quant à elle quarante-neuf équipes regroupées en quatre poules géographiques. L'équipe de Gustafsson termine à la deuxième place de la poule ouest. L'équipe joue les barrages de promotion internes à la division 1 contre la troisième meilleure équipe de la poule nord, Bodens BK avant de perdre au deuxième tour contre l'IF Björklöven, meilleure équipe de la poule nord. Karlskoga est donc contraint de rester dans la division 1[3].

Au cours de cette saison, Gustafsson fait parler de lui pour la première fois au niveau international en étant sélectionné pour jouer avec l'équipe de Suède moins de 20 ans lors du championnat du monde junior, compétition non officielle se jouant fin décembre, début janvier. Hormis une victoire 17-1 sur les canadiens, la Suède perd tous ses matchs et termine à la dernière place du classement[4].

Bengt-Åke Gustafsson est une nouvelle fois sélectionné au mois de mars et participe au championnat d'Europe junior qui se joue en Tchécoslovaquie. Il inscrit cinq points[5] lors du tournoi qui se conclue par une médaille d'argent pour les joueurs suédois, deuxièmes derrière les soviétiques. L'équipe est portée dans les buts par Pelle Lindbergh qui termine meilleur gardien de la compétition[6].

À l'issue des vingt-deux matchs de la saison régulière 1976-77, Karlskoga termine à la première place de la poule ouest, élimine Boden une nouvelle fois au premier tour des playoffs, passe le deuxième tour, en venant à bout de Kiruna AIF. L'équipe finit dernière du tournoi de qualification pour l'élite, les Kvalserien[7]. Gustafsson, auteur de cinquante points[5], est appelé pour jouer le championnat du monde junior et l'équipe suédoise termine à la cinquième place[8].

Au cours de l'été, Gustafsson quitte son club formateur et rejoint celui du Färjestads BK qui évolue dans l’Elitserien. Il inscrit vingt-cinq points alors que son club est le cinquième de la saison régulière 1977-78[9].

Gustafsson est repêché par les Capitals de Washington en quatrième ronde du repêchage amateur de 1978 de la Ligue nationale de hockey. Il est le cinquante-cinquième joueur choisi[10], mais décide plutôt de rester encore une saison avec Färjestads BK. Lors de celle-ci, il obtient le même total de points que lors de l'édition précédente mais son équipe se classe deuxième de la saison. Qualifiés pour les séries, les joueurs de Färjestads sont éliminés au premier tour par ceux de Djurgårdens IF[11].

L'Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Marcel Dionne, meilleur pointeur de la LNH en 1979-80 avec les Kings de Los Angeles.

À la suite de cette élimination, Gustafsson décide de rejoindre les Oilers d'Edmonton de l'Association mondiale de hockey pour les séries 1979. Il rejoint la meilleure équipe de la saison régulière emmenée par la jeune vedette canadienne Wayne Gretzky. Le joueur suédois ne participe qu'à deux rencontres et il marque une fois et obtient deux passes alors que son équipe perd la finale de l'AMH quatre matchs à deux contre les Jets de Winnipeg[12].

À la suite de cette saison, l'AMH ne parvenant pas à attirer uniformément les fans se voit contrainte d'arrêter ses activités. Quatre de ses équipes, les Oilers, les Jets, les Nordiques de Québec et les Whalers de la Nouvelle-Angleterre rejoignent la LNH, tandis que les Stingers de Cincinnati et les Bulls de Birmingham reçoivent une somme d'argent en guise de dédommagement pour la fermeture de la ligue[13]. Les Capitals possédant toujours les droits de Gustafsson dans la LNH, font valoir leur droit et le réclament aux Oilers[14].

Gustafsson rejoint donc pour la saison 1979-80 les Capitals qui rentrent dans leur sixième saison avec des statistiques très faibles et aucune qualification pour les séries éliminatoires. Dès cette première saison, il fait parler de lui en étant le troisième meilleur pointeur de la saison des Capitals avec un total de soixante, derrière deux autres jeunes joueurs de l'équipe : Mike Gartner premier avec soixante-huit points et Ryan Walter auteur de soixante-six points. Gartner et Walter sont les choix de premières rondes de Washington au cours des deux derniers repêchages de l'équipe[15]. Malgré ces bonnes statistiques, les trois joueurs sont bien loin de Gretzky et de Marcel Dionne, tous deux auteurs de cent-trente-sept points avec les Oilers et les Kings de Los Angeles[16]. L'équipe termine également à une dix-septième place, toujours éliminée de la course aux séries[17].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après une fructueuse carrière sur la glace, Gustafsson en entreprit une nouvelle, cette fois derrière le banc. De 1997 à 2001, il fut entraîneur-adjoint de l'Équipe de Suisse de hockey sur glace, et de 1998 à 2005, entraîneur-chef du VEU Feldkirch, du SC Langnau et du Färjestads BK, jusqu'à ce qu'il soit appelé par le Tre Kronor pour prendre les rênes de l'équipe nationale.

Il fut critiqué pour sa politique de demander à de nombreux joueurs qui ils voulaient voir jouer avec eux dans l'équipe nationale et comment ils voulaient jouer, de même que comment ils voulaient que les trios soient formés[réf. nécessaire]. Ceci fait, il ajusta les lignes au fur et à mesure que le tournoi avançait. Force fut cependant d'admettre que la stratégie de Gustafsson, qui se dit entraîneur des joueurs et non pas de joueurs, est efficace - la Suède remporta l'or aux deux tournois majeurs de l'année 2006, soit les Jeux olympiques de Turin et le Championnat du monde de hockey 2006. Fait intéressant, les deux équipes championnes furent fort différentes l'une de l'autre, seulement 8 joueurs ayant participé aux deux tournois : Jörgen Jönsson, Kenny Jönsson, Henrik Zetterberg, Niklas Kronwall, Mikael Samuelsson, Stefan Liv, Ronnie Sundin et Mika Hannula.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Bengt-Åke participa à cinq championnats du monde (1979, 1981, 1983, 1987 et 1991) avec l'équipe nationale de Suède. Il remporta l'or en 1987 et 1991. Il prit aussi part à la Coupe Canada en 1984 et 1987, et représenta la Suède aux Jeux olympiques d'Albertville en 1992.

Accomplissements et récompenses[modifier | modifier le code]

5 fois champion d'Autriche et de l'Alpenliga avec le VEU Feldkirch

Records[modifier | modifier le code]

  • Deuxième but le plus rapide du début de la troisième période (5 secondes après la première mise au jeu de la période) contre les Flyers de Philadelphie le 18 janvier 1983.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son fils Anton Gustafsson joue également au hockey sur glace et est choisi lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de 2008 en tant que premier choix des Capitals[21].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour la signification des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[22],
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1973-74 KB Karlskoga Division 2 8 1 4 5 0 6 1 1 2 0
1974-75 KB Karlskoga Division 1 (Élite)[Note 1] 18 4 5 9 2
1975-76 KB Karlskoga Division 1[Note 1] 11 7 3 10
1976-77 KB Karlskoga Division 1 22 32 18 50
1977-78 Färjestads BK Elitserien 32 15 10 25 10
1978-79 Färjestads BK Elitserien 33 13 12 25 10 3 2 0 2 2
1978-79 Oilers d'Edmonton AMH 2 1 2 3 0
1979-80 Capitals de Washington LNH 80 22 38 60 17
1980-81 Capitals de Washington LNH 72 21 34 55 26
1981-82 Capitals de Washington LNH 70 26 34 60 40
1982-83 Capitals de Washington LNH 67 22 42 64 16 4 0 1 1 4
1983-84 Capitals de Washington LNH 69 32 43 75 16 5 2 3 5 0
1984-85 Capitals de Washington LNH 51 14 29 43 8 5 1 3 4 0
1985-86 Capitals de Washington LNH 70 23 52 75 26
1986-87 Bofors IK Division 1 28 16 26 42 22
1987-88 Capitals de Washington LNH 78 18 36 54 29
1988-89 Capitals de Washington LNH 72 18 51 69 18 4 2 3 5 6
1989-90 Färjestads BK Elitserien 37 22 24 46 12 10 4 10 14 18
1990-91 Färjestads BK Elitserien 37 9 21 30 6 8 2 6 8 2
1991-92 Färjestads BK Elitserien 35 12 20 32 26 6 2 5 7 2
1992-93 Färjestads BK Elitserien 40 17 14 31 32 3 0 1 1 2
1993-94 VEU Feldkirch ÖEL
Alpenliga
54 20 43 63
1994-95 VEU Feldkirch ÖEL 41 21 42 63
1995-96 VEU Feldkirch ÖEL 36 20 46 66 14
1996-97 VEU Feldkirch Alpenliga 41 21 41 62 10
1996-97 VEU Feldkirch ÖEL 52 24 54 78 10 3 13 16
1997-98 VEU Feldkirch LEH 6 2 6 8 2 4 1 3 4 2
1997-98 VEU Feldkirch Alpenliga
1997-98 VEU Feldkirch ÖEL 46 10 30 40 16
1998-99 VEU Feldkirch Alpenliga
1998-99 VEU Feldkirch ÖEL 2 0 0 0 2
Totaux LNH 1 208 462 778 1 240 370 60 21 51 72 38

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales[23]
Année Équipe Évènement PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1976 Suède Championnat d'Europe junior 5 3 2 5 2 médaille d'argent Médaille d'argent
1976 Suède Championnat du monde junior 4 2 1 3 10 Cinquième place
1977 Suède Championnat du monde junior 7 3 1 4 Cinquième place
1978 Suède Championnat du monde junior 7 2 6 8 10 médaille d'argent Médaille d'argent
1979 Suède Championnat du monde 8 4 2 6 0 médaille de bronze Médaille de bronze
1981 Suède Championnat du monde 6 3 1 4 8 médaille d'argent Médaille d'argent
1983 Suède Championnat du monde 10 2 7 9 6 Quatrième place
1984 Suède Coupe Canada 5 1 2 3 2 Deuxième place
1987 Suède Championnat du monde 10 3 8 11 4 médaille d'or Médaille d'or
1987 Suède Coupe Canada 6 3 0 3 4 Troisième place
1991 Suède Championnat du monde 10 0 5 5 6 médaille d'or Médaille d'or
1992 Suède Jeux olympiques 6 0 1 1 0 Cinquième place
Totaux   84 26 36 62 52

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b En 1974-75, la division 1 correspond à l'élite alors que la saison suivante, il s'agit du deuxième échelon du hockey en Suède.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bengt-Åke Gustafsson » (voir la liste des auteurs)

  1. (sv) « Historique du club », sur www.boforsik.com (consulté le 14 avril 2010).
  2. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 1974/75 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  3. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 1975/76 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  4. (fr) Marc Branchu, « Matches internationaux des moins de 20 ans 1975/76 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  5. a et b (en) « Eliteprospects.com - Bengt-Åke Gustafsson », sur www.eliteprospects.com (consulté le 17 avril 2010).
  6. (fr) Marc Branchu, « Championnat d'Europe 1976 des moins de 19 ans », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  7. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 1976/77 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  8. (fr) Marc Branchu, « Championnat du monde 1977 des moins de 20 ans », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  9. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 1977/78 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  10. (en) « Repêchage 1978 de la LNH », sur www.nhl.com (consulté le 14 avril 2010).
  11. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 1978/79 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 avril 2010).
  12. (en) « Séries 1979 de l'AMH », sur www.hockeydb.com (consulté le 20 avril 2010).
  13. (en) « Cincinnati Stingers Historical Society », sur www.scsr.org (consulté le 20 avril 2010).
  14. (en) Rachel Buck, « Where Are They Now? Bengt Gustafsson », sur capitals.nhl.com,‎ 30 janvier 2009 (consulté le 20 avril 2010).
  15. (en) « 1979-80 Washington Capitals roster and player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 2 juillet 2010).
  16. (en) « 1979-80 NHL League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 2 juillet 2010).
  17. (en) « Classement 1979-80 de la LNH », sur www.nhl.com (consulté le 2 juillet 2010).
  18. (sv) Liste des récipiendaires du Guldhjälmen sur http://www.swehockey.se/.
  19. (en) « IIHF Hall of Fame », sur www.iihf.com (consulté le 14 avril 2010)
  20. (sv) Anders Feltenmark, « Årets coach 2008/2009 », sur www.swehockey.se,‎ 5 novembre 2009 (consulté le 9 décembre 2009)
  21. « son fils, Anton Gustafsson - Statistiques », sur www.nhl.com
  22. (en) « Bengt-Åke Gustafsson profile », sur Eurohockey.com (consulté le 3 novembre 2011)
  23. (fr) Marc Branchu, « Matches internationaux des moins de 20 ans 1975/76 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 avril 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]