Benetton Trévise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benetton Trévise
Logo du club
Généralités
Nom(s) précédent(s) Associazione Pallacanestro Treviso
A.P. Treviso
Pallacanestro Treviso
Treviso Basket (Dep. 2012)
Date de fondation 1954
Couleurs Blanc et bleu
Salle PalaVerde
(5 124 places)
Siège Strada di Nascimben 1
31100 Trévise
Italie
Championnat actuel 8e division
Président Paolo Vazzoler
Site web Site officiel
Palmarès
National[1] Champion d'Italie : 1992, 1997, 2002, 2003, 2006
Coupe d'Italie : 1993, 1994, 1995, 2000, 2003, 2004, 2005, 2007
SuperCoupe d'Italie : 1997, 2001, 2002, 2006
International[1] Coupe Saporta : 1995, 1999
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur
Voir l’image vierge
La ville de Trévise en Italie

Le Benetton Trévise, dont le nom légal est Pallacanestro Treviso, club de basket-ball de la ville de Trévise, a été fondé en 1954. La marque Benetton, également sponsor du Benetton Rugby Trévise, met un terme à sa participation dans le sport en 2012.

Le club, dont les droits sont repris par la société Treviso Basket srl, repart alors en huitième division.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club de basket-ball de Trévise existe depuis 1954 et a été racheté par le groupe Benetton en 1982 tout en gardant le nom officiel de Pallacanestro Treviso. Avec le soutien financier important de la famille Benetton, le club émergea comme un club d'importance en Italie et en Europe.

Après le recrutement pour la saison 1990-1991 d'un joueur comptant alors 156 matchs de National Basketball Association (NBA) Vinny Del Negro, l'équipe alors dirigée par Petar Skansi reçoit alors le renfort du croate Toni Kukoč, qui vient de remporter trois victoires consécutives dans la plus prestigieuse des coupes européennes, la coupe des clubs champions avec le Jugoplastika Split, et d'un international italien Stefano Rusconi. Trévise remporte le premier titre de champion d'Italie de son histoire en battant en finale Scavolini Pesaro sur le score de trois à un. Les deux équipes disputent également la finale de la coupe d'Italie, celle-ci étant finalement remportée par Pesaro sur le score 95 à 92. La saison suivante, Trévise dispute de nouveau ces deux finales : victoire en coupe d'Italie face à la Virtus Bologne mais défaite face à ce même adversaire sur le score de trois à zéro. Après deux premières expériences en Europe en coupe Korać, Trévise atteint le Final Four de la Ligue des champions, plus communément appelé coupe des clubs champions. Kukoč et ses coéquipiers éliminent les Grecs du PAOK Salonique sur le score de 79 à 77. En finale, Kukoč est limité à 14 points et 3 passes par les joueurs du CSP Limoges dirigés par son ancien entraîneur à Split Božidar Maljković et Trévise s'incline sur le score de 59 à 55[2].

Malgré le départ de Kukoč en NBA, Trévise remporte de nouveau la coupe d'Italie lors de la saison suivante. En 1994-1995, Mike D'Antoni succède à Fabrizio Frates, qui avait lui-même succédé à Petar Skansi lors de la saison précédente. Le club remporte deux nouveaux trophées, la Coupe Europe, qui a succédé à la coupe des vainqueurs de coupe, face aux Espagnols de Tau Vitoria. Pour la troisième année de suite, Trévise remporte la coupe d'Italie en s'imposant face à Trieste. Trévise dispute sa troisième finale du championnat d'Italie mais doit s'incliner, de nouveau face à la Virtus Bologne, sous le nom de Buckler Bologne, sur le score de trois à zéro. Pour la deuxième saison de Mike D'Antoni à la tête de l'équipe, Trévise s'incline en finale de la Supercoupe d'Italie face à Trévise. En championnat, le Benetton s'incline face à l'autre club de Bologne, Teamsystem Bologne, en demi-finale. En Europe, Trévise s'incline en quart de finale.

En 1997-1998, Trévise s'incline en demi-finale de la coupe Korać face à l'Aris Salonique. En Italie, le club de D'Antoni termine en tête de la phase régulière puis remporte son second titre de champion d'Italie en battant Teamsystem Bologne à l'issue de la cinquième et ultime manche sur le score de 84 à 82.

Le successeur de D'Antoni à la tête du Benetto Trévise est Željko Obradović. Il officie de 1997 à 1999, période pendant laquelle Trévise remporte la Supercoupe en 1998, participe à un nouveau Final Four en Europe - Trévise s'incline face à l'AEK Athènes en demi-finale - puis remporte la coupe Saporta en 1999 face aux Espagnols de Pamesa Valencia. En Italie, Trévise est éliminé en quart de finale en 1998 puis s'incline en finale face à Pallacanestro Varese sur le score de trois à zéro.

Trévise remporte une nouvelle coupe d'Italie lors de la saison 1999-2000, saison où le club parvient de nouveau en finale du championnat face à Paf Bologne, finale perdue sur le score de trois à un. Le club doit ensuite attendre une saison et le retour de Mike D'Antoni pour remporte un nouveau trophée. Il s'impose en Supercoupe d'Italie face à Pesaro mais surtout remporte son troisième titre de champion d'Italie face à Fortitudo Bologne. En Europe, Trévise s'incline face à la Virtus Bologne de Ettore Messina en demi-finale lors du Final Four de Bologne.

C'est ce dernier Ettore Messina qui prend en charge la direction de l'équipe lors de la saison suivante. Celle-ci parvient à conserver son titre de champion d'Italie en battant Skipper Bologne sur le score de trois à un. Trévise réalise le triplé en Italie en remportant également la coupe d'Italie et la SuperCoupe. En Europe, Trévise dispute de nouveau le Final Four : après une victoire face à Sienne sur le score de 65 à 62, Trévise s'incline face à Barcelone, qui évolue à domicile, sur le score de 76 à 65[3]. Le bilan de Messina lors des deux saisons suivantes est de deux victoires en coupe d'Italie, deux finales de supercoupe, deux éliminations en demi-finale du championnat - face à Skipper Bologne puis Armani J. Milano - et deux éliminations en Top 16 puis en quart de finale en Euroligue.

David Blatt, qui succède à Messina, conduit son équipe à un nouveau titre de champion d'Italie en 2006, face à Fortitudo Bologne. Lors de sa seconde saison à sa tête, Trévise remporte la coupe d'Italie - la huitième de son histoire - et la supercoupe mais termine onzième de la phase régulière et ne parvient pas à se qualifier pour les playoffs. Lors de la saison suivante, Trévise s'incline en finale de la Supercoupe mais, pour sa seconde année consécutive, ne dispute pas playoffs après une dixième place en saison régulière. en 2008-2009, Trévise termine quatrième en saison régulière puis s'incline en demi-finale face à Montepaschi Siena. Ce dernier club élimine Trévise lors des playoffs des deux saisons suivantes : Quart de finale en 2010 puis demi-finale en 2011. Ces trois éliminations se font sur le score de trois à zéro.

En 2012, la famille Benetton décide de se retirer du sport, notamment du basket-ball et du volley-ball[4]. Riccardo Pittis est à l'initiative d'une tentative de reprise du club par une souscription, afin de fonder un club à l'image des clubs sportifs espagnols où les propriétaires sont des socios[5]. Une nouvelle société, Treviso Basket srl, est fondée. Elle reprend les droits sportifs de l'ancien club. Le club doit toutefois reprendre en huitième division.

Palmarès[modifier | modifier le code]


Bilan saison par saison du Benetton Trévise[7]
Saison Championnat Coupe Italie SuperCoupe Italie Participation européenne
Division Bilan Class. Bilan Playoffs Compétition Résultat
1962-1963 A 3-23 14e
1979-1980 A2 15-11 6e
1980-1981 A2 21-11 3e 1-2 8e de finale
(1-2 : Grimaldi Torino)
1981-1982 A1 9-23 13e
1982-1983 A2 14-16 10e
1983-1984 A2 14-16 12e Demi-finale
1984-1985 A2 20-10 2e 0-2 8e de finale
(0-2 : Granarolo Bologne)
Groupe
1985-1986 A1 8-22 15e Quart de finale
1986-1987 A2 22-8 1er 1-2 8e de finale
(1-2 : Allibert Livorno)
16e de finale
1987-1988 A1 12-18 12e 7-3 1er play-out 8e de finale
1988-1989 A1 18-12 4e 0-2 Quart de finale
(0-2 : Philips Milan)
16e de finale
1989-1990 A1 15-15 11e 6-4 2e play-out Groupe coupe Korac 16e de finale
1990-1991 A1 17-13 5e 3-3 Quart de finale
(1-2 : Il Messaggero Roma)
Quart de finale
1991-1992 A1 22-8 2e 7-2 Champion d'Italie
(3-1 : Scavolini Pesaro)
Finaliste Korac Groupe
1992-1993 A1 19-11 3e 4-5 Finaliste
(0-3 : Knorr Bologne)
Vainqueur Coupe des clubs champions Finaliste
1993-1994 A1 15-15 8e 2-3 Quart de finale
(0-2 : Buckler Bologne)
Vainqueur Coupe des clubs champions Groupe
1994-1995 A1 22-10 3e 5-4 Finaliste
(0-3 : Buckler Bologne)
Vainqueur Coupe Europe Vainqueur
1995-1996 A1 21-11 3e 4-4 Demi-finale
(2-3 : Teamsystem Bologne)
Quart de finale Finaliste Ligue des champions d’Europe Quart de finale
1996-1997 A1 22-4 1er 9-3 Champion d'Italie
(3-2 : Teamsystem Bologne)
8e de finale Korac Demi-finale
1997-1998 A1 17-9 3e 2-3 Quart de finale
(2-3 : Cfm Reggio Emilia)
Vainqueur Euroligue Demi-finale
1998-1999 A1 19-7 4e 6-5 Finaliste
(0-3 : Pallacanestro Varese)
Finaliste Coupe Saporta Vainqueur
1999-2000 A1 21-9 3e 9-4 Finaliste
(1-3 : Paf Bologne)
Vainqueur Euroligue 8e de finale
2000-2001 A1 24-10 5e 3-4 Demi-finale
(0-3 : Kinder Bologne)
Demi-finale Euroligue Quart de finale
2001-2002 A 28-8 2e 9-1 Champion d'Italie
(3-0 : Skipper Bologne)
Demi-finale Vainqueur Euroligue Demi-finale
2002-2003 A 30-4 1er 9-4 Champion d'Italie
(3-1 : Skipper Bologne)
Vainqueur Vainqueur Euroligue Finaliste
2003-2004 A 25-9 3e 3-3 Demi-finale
(0-3 : Skipper Bologne)
Vainqueur Finaliste Euroligue Top 16
2004-2005 A 28-6 1er 5-3 Demi-finale
(2-3 : Armani J. Milano)
Vainqueur Finaliste Euroligue Quart de finale
2005-2006 A 26-8 2e 9-4 Champion d'Italie
(3-1 : Climamio Bologne)
Demi-Finale Euroligue Top 16
2006-2007 A 21-13 11e Vainqueur Vainqueur Euroligue Top 16
2007-2008 A 16-18 10e Finaliste Coupe Uleb 16e de finale
2008-2009 A 18-12 4e 3-5 Demi-finale
(0-3 : Montepaschi Siena)
Demi-finale EuroCoupe Quart de finale
2009-2010 A 13-15 8e 0-3 Quart de finale
(0-3 : Montepaschi Siena)
Euroligue (qualification)
EuroCoupe
Last16
2010-2011 A 17-13 5e 3-4 Demi-finale
(0-3 : Montepaschi Siena)
EuroCoupe Demi-finale
2011-2012 A 13-19 11e EuroCoupe Last 16

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

Plusieurs joueurs européens ou italiens on t évolués au Benetton Trévise avant de rejoindre la National Basketball Association (NBA) : le Croate Toni Kukoč évolue deux saisons à Trévise avant de rejoindre les Bulls de Chicago. Un de ses coéquipiers au Benetton, Stefano Rusconi, joue cinq saisons avant de rejoindre les Suns de Phoenix. L'Espagnol Jorge Garbajosa dispute également quatre saisons avant de jouer avec Málaga puis d'évoluer en NBA avec les Raptors de Toronto. L'Italien Andrea Bargnani dispute trois saisons avant d'être choisi en première position de la draft 2006 par les Raptors de Toronto, devenant de surcroit le premier joueur européen à être choisi au premier rang d'une draft.

Parmi les joueurs américains, Audie Norris dispute ses trois premières en tant que professionnel avec les Trailblazers de Portland avant de rejoindre pour deux saisons le Benetton. Vinny Del Negro vient disputer deux saisons à Trévise après deux premières saisons en NBA. Après son passage dans le club italien, il retrouve la ligue américaine pour évoluer avec les Spurs de San Antonio.

Quelques joueurs du Benetton sont désignés meilleur joueur (MVP) durant leur passage au club : Rusconi l'est lors de la saison 1994-1995[8]. Henry Williams lui succède au palmarès la saison suivante[8]. Massimo Bulleri est désigné MVP en 2004 et 2006[8].

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs du Benneton Trévise[9]
Nom Période
Drapeau : Italie Mario De Sisti 1978 - 1981
Drapeau : Italie Piero Pasini 1981 - 1982
Drapeau : Italie Gianfranco Lombardi 1982 - 1983
Drapeau : Italie Mauro Di Vincenzo 1983 - 1984
Drapeau : Italie Massimo Mangano 1984 - 1985
Drapeau : Hongrie Lajos Toth 1985 - 1986
Drapeau : Italie Riccardo Sales 1986 - 1990
Drapeau : Italie Emanuele Molin mar. 1990 - 1990
Drapeau : Croatie Petar Skansi 1990 - 1993
Drapeau : Italie Fabrizio Frates 1993 - 1994
Drapeau : États-Unis Mike D'Antoni 1994 - 1997
Nom Période
Drapeau : Serbie Željko Obradović 1997 - 1999
Drapeau : Italie Piero Bucchi 1999 - 2001
Drapeau : États-Unis Mike D'Antoni 2001 - 2002
Drapeau : Italie Ettore Messina 2002 - 2005
Drapeau : Israël David Blatt 2005 - 2007
Drapeau : Italie Alessandro Ramagli Sep. 2007 - Nov. 2007
Drapeau : Italie Francesco Vitucci Nov. 2007 - 2008
Drapeau : Turquie Oktay Mahmuti 2007 - 2009
Drapeau : Italie Francesco Vitucci 2009 - 2010
Drapeau : Croatie Jasmin Repesa 2009-2011
Drapeau : Serbie Aleksandar Đorđević 2011 - 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « F4 History: 1993, A surprise from France », sur euroleague.net (consulté le 3 décembre 2011)
  3. « F4 History: 2003, Barca ends 19 years of frustration », sur euroleague.net (consulté le 3 décembre 2011)
  4. (it) Federico de Wolanski, « La famiglia Benetton lascia basket e volley dal giugno 2012 », sur tribunatreviso.gelocal.it,‎ 16 février 2011
  5. (it) « Indipendenza Veneta sostiene Consorzio Universo, il basket Treviso e Riccardo Pittis », sur indipendenzaveneta.net,‎ 20 juin 2012
  6. La Supercoupe d'Italie se dispute généralement en début de saison. L'année indiquée correspond à la date de la rencontre et non de l'année du terme de la saison. Par exemple, la victoire de 2006 a lieu lors de la saison 2006-2007.
  7. « Benetton », LegA (consulté le 3 décembre 2011)
  8. a, b et c (it) « I premi individuali del campionato », sur legabasket.it (consulté le 3 décembre 2011)
  9. (it) « Storia Pallacanestro Treviso », LegA (consulté le 26 novembre 2011)