Benetton B193

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benetton B193
Benetton B193B

Benetton B193

La Benetton B193 de Michael Schumacher au Festival de vitesse de Goodwood en 2009.

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Camel Benetton Ford
Constructeur Benetton Formula
Année du modèle 1993
Concepteurs Ross Brawn
Rory Byrne
Spécifications techniques
Nom du moteur Ford-Cosworth HBA7
Cylindrée 3 494 cm3
680 ch à 13 000 tr/min
Orientation du moteur 8 cylindres en V à 75°
Boîte de vitesses Benetton semi-automatique en T
Nombre de rapports 6
Système de freinage Freins à disque Brembo
Poids 505 kg
Dimensions Empattement : 2 880 mm
Voie avant : 1 690 mm
Voie arrière : 1 618 mm
Carburant Elf
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Camel
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau : Allemagne Michael Schumacher
6. Drapeau : Italie Riccardo Patrese
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1993
Courses Victoires Pole Meilleur tour
16 1 0 5
Championnat constructeur 3e avec 72 points
Championnat pilote Michael Schumacher : 4e
Riccardo Patrese : 5e

Chronologie des modèles (1993)

La Benetton B193 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Benetton Formula pour les deux premiers Grands Prix du championnat du monde de Formule 1 1993 avant d'être remplacée par la B193B pour le reste de la saison. Elle est pilotée par l'Allemand Michael Schumacher, présent dans l'écurie depuis 1991, et l'Italien Riccardo Patrese, en provenance de l'écurie Williams F1 Team.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors du Grand Prix inaugural, disputé en Afrique du Sud, Michael Schumacher se qualifie en troisième position à 1,5 secondes d'Alain Prost et Ayrton Senna alors que Riccardo Patrese réalise le septième temps à 2,9 secondes du Français. En course, si l'Allemand se bat pour le podium, il abandonne au trente-neuvième tour à la suite d'un tête-à-queue, alors que Patrese, ayant récupéré la troisième place de son coéquipier après son abandon, sort de la piste sept boucles plus tard[1],[2],[3].

Au Brésil, Schumacher, qualifié en quatrième position, termine troisième de l'épreuve et signe le meilleur tour en course. Riccardo Patrese, élancé depuis la sixième place sur la grille, abandonne à nouveau au bout de trois tours en raison d'une défaillance de suspensions[4],[5],[6].

Dès la manche suivante, disputé à Donington Park, Benneton aligne une version B de sa B193, qui permet à Patrese de marquer les deux points de la cinquième place sur le circuit britannique[7]. Lors des deux épreuves suivantes, Schumacher obtient deux podiums et un meilleur tour en course en Espagne[8]. À Monaco, Schumacher, qualifié en deuxième position derrière Alain Prost, prend la tête de la course au douzième tour, mais abandonne vingt boucles plus loin sur casse de sa suspension, tandis que Patrese, sixième sur la grille, abandonne au cinquante-troisième tour en raison d'une défaillance de son moteur Ford-Cosworth[9],[10],[11].

Les quatre manches suivantes permettent à Schumacher de monter à chaque fois sur le podium et d'obtenir un meilleur tour en course au Canada, en France et en Allemagne, tandis que Riccardo Patrese profite de la panne d'essence d'Ayrton Senna survenue au dernier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne pour décrocher son premier podium de la saison[12],[13],[14],[15].

En Hongrie, Schumacher, qualifié en troisième position, abandonne au vingt-sixième tour en raison d'une problème de pompe à essence, tandis que son coéquipier, élancé depuis la cinquième place sur la grille, termine deuxième de l'épreuve, obtenant son trente-septième et dernier podium de sa carrière[16],[17],[18],[19]. En Belgique, l'Allemand termine deuxième alors que Patrese termine dans les points, tout comme en Italie, où Schumacher abandonne au vingt-et-unième tour à la suite d'une panne moteur, alors qu'il occupait la deuxième place[20],[21].

Lors du Grand Prix du Portugal, Schumacher, qualifié en sixième position à 1,9 seconde du détenteur de la pole position, Damon Hill, gagne une place au premier tour et se retrouve deuxième au vingtième tour avant d'être dépassé par Hill deux boucles plus loin. Au trentième tour, l'Allemand prend le meilleur sur les deux pilotes Williams et la tête de la course, qu'il conserve jusqu'à la ligne d'arrivée, obtenant ainsi sa deuxième victoire en Formule 1. Riccardo Patrese, parti septième, termine seizième, notamment à cause d'un accrochage avec le pilote Footwork Racing Derek Warwick, survenu au soixante-troisième tour[22],[23],[24].

Les deux dernières courses de la saison sont moins fructueuses pour l'écurie britannique, qui ne voit aucun de ses pilotes rallier l'arrivée, notamment à cause d'accrochages et de défaillances moteur[25],[26].

Benetton Formula, avec 72 points, obtient la troisième place du championnat du monde des constructeurs. Michael Schumacher se classe quatrième du championnat des pilotes avec 52 points tandis que Riccardo Patrese, qui quitte la discipline, est cinquième avec 20 unités[27],[28].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Benetton B193 de Michael Schumacher en démonstration à Silverstone
La Benetton B193 de Michael Schumacher en démonstration à Silverstone.
Résultats détaillés de la Benetton B193 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1993 Camel Benetton Ford Ford-Cosworth
HBA7 V8
Goodyear AFS BRÉ EUR SMR ESP MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 72 3e
Michael Schumacher Abd 3e Abd 2e 3e Abd 2e 3e 2e 2e Abd 2e Abd 1er Abd Abd
Riccardo Patrese Abd Abd 5e Abd 4e Abd Abd 10e 3e 5e 2e 6e 5e 16e Abd 8e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qualifications du Grand Prix d'Afrique du Sud 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  2. « Grand Prix d'Afrique du Sud 1993 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  3. « Classement du Grand Prix d'Afrique du Sud 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  4. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  5. « Grand Prix du Brésil 1993 : Meilleurs tours », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  6. « Classement du Grand Prix du Brésil 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  7. « Classement du Grand Prix d'Europe 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  8. « Grand Prix d'Espagne 1993 : Meilleurs tours », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  9. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  10. « Grand Prix de Monaco 1993 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  11. « Classement du Grand Prix de Monaco 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  12. « Grand Prix du Canada 1993 : Meilleurs tours », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  13. « Grand Prix de France 1993 : Meilleurs tours », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  14. « Grand Prix d'Allemagne 1993 : Meilleurs tours », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  15. « Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  16. « Qualifications du Grand Prix de Hongrie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  17. « Grand Prix de Hongrie 1993 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  18. « Classement du Grand Prix de Hongrie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  19. « Podiums de Riccardo Patrese », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  20. « Classement du Grand Prix de Belgique 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  21. « Classement du Grand Prix d'Italie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  22. « Qualifications du Grand Prix du Portugal 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  23. « Grand Prix du Portugal 1993 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  24. « Classement du Grand Prix du Portugal 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  25. « Classement du Grand Prix du Japon 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  26. « Classement du Grand Prix d'Australie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  27. (en) « Classement du championnat des constructeurs 1993 », sur formula1.com (consulté le 31 décembre 2013)
  28. (en) « Classement du championnat des pilotes 1993 », sur formula1.com (consulté le 31 décembre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :