Benasal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benasal
Benassal (ca)
Blason de Benasal
Héraldique
Rue de Culla et tour de la Prison.
Rue de Culla et tour de la Prison.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Alt Maestrat
District judic. Castellón de la Plana
Maire
Mandat
Baudilio Martínez Monferrer (PP)
2011
Code postal 12160
Démographie
Gentilé Benassalenc, benassalenca
Population 1 195 hab. (2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 23′ 00″ N 0° 08′ 00″ O / 40.3833333, -0.1333334 ()40° 23′ 00″ Nord 0° 08′ 00″ Ouest / 40.3833333, -0.1333334 ()  
Altitude 830 m
Superficie 7 958 ha = 79,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Benasal

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Benasal

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Benasal
Liens
Site web www.benassal.es

Benasal, en castillan et officiellement (Benassal en valencien[1]), est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque de l'Alt Maestrat.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes : Villafranca del Cid, Ares del Maestre, Vilar de Canes, Culla et Vistabella del Maestrazgo, toutes dans la province de Castellón

Histoire[modifier | modifier le code]

Ville d'origine arabe, elle est reconquise en 1234, quand don Blasco de Alagón prend le Château de Culla avec toutes ses dépendances, dont Benasal, à qui il accorda la première Carta Puebla le 3 janvier 1239. Le village est passé ensuite dans les mains de sa fille Constanza et du mari de celle-ci, Guillem d'Anglesola. Le fils de ces derniers, en 1303, a vendu tout le territoire à l'Ordre du Temple et, lors de la dissolution de cet ordre, il est entré dans la seigneurie de l'Ordre de Montesa. Historiquement il a fait partie de la Setena de Culla.

Pendant la Guerre de Succession il a pris parti pour Philippe V et pour Don Carlos pendant les guerres carlistes. Plus tard, après la guerre civile, le retour à la normale a été lent et difficile.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • Église de la Asunción de la Virgen, du XVIIIe siècle. Elle conserve un portail baroque, ainsi qu'une importante collection de orfèvrerie, ornements religieux et médiévaux comme le "lecho de la Virgen" (lit de la Vierge), le retable de l'autel et une Cène que le sculpteur José Gozalbo a réalisée en fer.

Monuments civils[modifier | modifier le code]

  • Centre historique.
  • La Tour de la Prison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València,‎ 2005, 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 387

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]