Benaja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En haut: Jésus triomphe du Diable;
En bas: Benaiah tue un Lion.
Speculum humanae salvationis, vers 1360.

Benaja ou Benaiah (en hébreu : בניהו, « Yahweh a construit »[1],[2]) est le nom d'au moins douze personnages de la bible[3].

Benaja, fils de Joad[modifier | modifier le code]

Le plus connu est le fils du cohen Joad ou Joïada ou encore Jehojada le souverain sacrificateur. Il est général de David dans l'armée du royaume d’Israël:

«  Benayahu, fils de Yehoyada, fils d'un homme vaillant, prodigue en exploits, originaire de Qabçéel, c'est lui qui abattit les deux héros de Moab, et c'est lui qui descendit et abattit le lion dans la citerne, un jour de neige. C'est lui aussi qui abattit un Égyptien qui avait une belle apparence. L'Égyptien avait en main une lance, mais il descendit contre lui avec un bâton, arracha la lance de la main de l'Égyptien et tua celui-ci avec sa propre lance. […] David le mit à la tête de sa garde personnelle.  » (Deuxième livre de Samuel 23,20-23.)

L'épisode du lion tué dans la citerne apparaît dans les Miroirs du salut de l'homme, ces recueils de la fin du Moyen Âge qui associent généralement une séquence de l'ancien testament ou de l'histoire ancienne à une séquence du nouveau testament. Benaja, dans ces Miroirs, préfigure le Christ descendant aux Enfers pour triompher du Diable au moyen de la croix.

Benaja est un des vaillants guerriers de David (Premier livre des Chroniques 27,6). Il commande les Kéréthiens (en) et les Péléthiens (en) qui composent la garde du roi David. Il est renommé pour son héroïsme. Avec Sadoq et le prophète Nathan, il conserve sa position sous Solomon, et est élevé ensuite à la fonction de commandant en chef de l'armée.

Benaja reste loyal au roi David pendant la révolte de son quatrième fils Adonias (Premier livre des Rois 1,8). Adonias est condamné à mort, et c'est Benaiah qui exécute la sentence, sous les ordres du roi Salomon. Il est d'ailleurs chargé de plusieurs exécutions[4].

Autres Benaja[modifier | modifier le code]

Les autres Benaja de la Bible sont[5]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La première partie du nom provient du verbe bana qui est un verbe hébreux commun et répandu pour « construire », mais qui semble étroitement relié au nom ben, pour « fils », d'après Meaning and etymology of the name Benaiah.
  2. Benaja sur Lexique biblique.
  3. (de) Joachim Vette, « Benaja », Michaela Bauks, Klaus Koenen, Stefan Alkier (éds.), Das wissenschaftliche Bibellexikon im Internet (WiBiLex), Stuttgart,‎ .
  4. Meaning and etymology of the name Benaiah.
  5. Chercher « Benaja » sur Info-Bible.