Benaiah Gibb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benaiah Gibb et Mlle I. Gibb, Montréal, 1871

Benaiah Gibb, né à Montréal en 1798 et décédé en 1877 à Montréal, fut un marchand, collectionneur et important mécène montréalais. Il est fils du marchand portant le même nom, Benaiah Gibb (1755-1826).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il veille aux affaires de la maison Gibb, fondée par son père, qui habille la bourgeoisie montréalaise tout en se consacrant à sa passion pour l’art.

Il profite de plusieurs voyages d’affaires à Londres pour acheter des toiles de jeunes peintres européens.

Il fut un important donateur de la toute nouvelle Art Association of Montréal (connue plus tard sous le nom de Musée des beaux-arts de Montréal). Il légua à son décès à la nouvelle institution sa collection de 90 peintures et de 8 bronzes, de même qu’un terrain à l'angle nord-est du Carré Philips et une somme d’argent prévue pour la construction d’une galerie d'art[1]. Il joua donc un rôle fondamental dans la croissance d’un établissement étroitement lié à la bourgeoisie montréalaise de l'époque, le Musée des beaux-arts de Montréal.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]