Ben X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Ben 10.

Ben X

Réalisation Nic Balthazar
Scénario Nic Balthazar
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame
Sortie 2008
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ben X est un film dramatique belge sorti en 2008 et réalisé par Nic Balthazar. Le film est tiré de la nouvelle Nothing is all he said écrite par le réalisateur, et le titre est le pseudonyme de Ben, protagoniste du film, un jeune garçon flamand atteint du syndrome d'Asperger qui éprouve de nombreuses difficultés à vivre normalement et qui fini par se suicider suite à son harcèlement scolaire[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un adolescent, Ben, mène une vie bien dur à cause de son handicap, le syndrome d'Asperger. Au collège, il est le souffre-douleur de deux garçons de sa classe qui passent leur temps à le traquer et le harceler. Pour fuir cette dure réalité, il se réfugie dans le jeu de rôle en ligne Archlord, où il reçoit l'aide de son amie « Scarlite ». Il s'interroge sur son éventuel suicide : « Tout est une question de courage ! » se répète-t-il.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En néerlandais, la prononciation de BenX se rapproche de celle de la phrase « (ik) ben niks », signifiant : «(je) ne suis rien ».

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Entrevue de Nic Balthazar's au journal Nieuwsblad, 16 janvier 2005.
  2. « Tout en s’inspirant d’images religieuses tirées de la Passion du Christ, Ben X annonce la possibilité d’une réaction différente face à la violence. Ben réagit aux moqueries et à l’incompréhension des autres avec une intelligence créative et un emploi inhabituel des medias. Par son invention stylistique, le film propose différentes manières de percevoir sa réalité, de façon à déjouer les attentes des spectateurs et à provoquer chez eux une prise de conscience.» Le Jury du festival