Belle Gunness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Belle Gunness vers 1900

Belle Gunness (née Brynhild Storset en 1859 dans un petit village de pêcheurs situé sur la côte ouest de la Norvège, et disparue en 1908) est l'une des plus célèbres tueuses en série.

Parcours criminel[modifier | modifier le code]

Dans les années 1890 à Chicago (Illinois) et dans les années 1900 à La Porte (Indiana), à 80 km au sud-est de Chicago aux États-Unis, Belle Gunness tue ses cinq enfants biologiques et sa fille adoptive, ses deux maris, ainsi qu'une trentaine d'ouvriers agricoles qui travaillaient dans sa ferme. Elle passa également une petite annonce dans un journal pour se trouver un nouveau mari ; elle rencontra plusieurs de ses prétendants (environ une dizaine) venus avec toutes leurs économies mais ils ne furent jamais revus par la suite.

Le 28 avril 1908, un incendie ravage sa maison de La Porte. Les corps de ses enfants et d'une femme décapitée sont découverts dans les décombres, laissant penser à la mort de Belle Gunness. Toutefois, des doutes apparaissent rapidement lorsque plusieurs voisins et amis affirment que le corps de la femme découvert ne correspond pas à la morphologie de la fermière. Ces déclarations ont été accréditées par des mesures prises sur le cadavre, comparées à ces différents témoignages. L'autopsie a par ailleurs démontré que cette femme était morte d'un empoisonnement à la strychnine. Les autorités concluent donc dans un premier temps que le corps découvert dans la ferme n'est pas celui de Belle Gunness. Mais peu après, une prothèse dentaire identifiée comme appartenant à Belle Gunness est retrouvée dans les cendres de la maison, conduisant le shérif à déclarer officiellement Belle Gunness décédée dans l'incendie. Toutefois, de nombreuses interrogations existent encore sur le sort réel de Belle Gunness.

Un mois après l'incendie, des fouilles réclamées par un homme inquiet de la disparition de son frère aboutissent à la découverte d'une quarantaine de cadavres dans les terrains environnants. Selon les autorités, Belle Gunness aurait tué quarante-neuf personnes entre 1896 et 1908. Selon les services de police de Chicago, de La Porte et du shérif, elle se serait volatilisée dans la nature, sans être inquiétée pour tous ses crimes.

Postérité[modifier | modifier le code]

L'histoire de Belle Gunness a inspiré le scénario du film Method, avec Elizabeth Hurley.

Bibliographie[modifier | modifier le code]