Belle-Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Belle-Église
Mairie de Belle-Église
Mairie de Belle-Église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Arrondissement de Senlis
Canton Canton de Neuilly-en-Thelle
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Thelle
Maire
Mandat
Philippe Vincenti
2014-2020
Code postal 60540
Code commune 60060
Démographie
Population
municipale
592 hab. (2011)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 35″ N 2° 13′ 11″ E / 49.1930555556, 2.21972222222 ()49° 11′ 35″ Nord 2° 13′ 11″ Est / 49.1930555556, 2.21972222222 ()  
Altitude Min. 37 m – Max. 167 m
Superficie 7,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belle-Église

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belle-Église

Belle-Église est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Bornel, Chambly, Fresnoy-en-Thelle, Ronquerolles (Val-d'Oise).

Elle est constituée de 4 hameaux : Montagny-Prouvaire, Landrimont, Gandicourt et Plantoignon.

Elle se situe dans la vallée de L'Esches qui la traverse.

La communes comprend trois bois classés "espaces boisés classées à conserver", qui sont : le Bois Chevalot, 10 ha, le bois de Saint-Just de 10 ha et le Bois de Montagny.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom a évolué de Belaglisa en 1164, Bertetela, Bera-Ecclesia en 1190, Bella-Ecclesia en 1214, et s'est même appelée Belle-Montagne à la Révolution.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1800 1804 Pierre Duquesnel    
1806 1822 Jacques Ambroise Herissant    
1822 1832 Pierre Louis Grange    
1832 1933 Louis Alexandre Le Breton    
1833 1937 Jean Charles Blanchard    
1837 1843 Jean-Benoit de Ribes    
1848 1896 Charles-Edouard de Ribes    
1896 1917 Charles-Aimé-Auguste de Ribes    
Les données manquantes sont à compléter.
1983 1989 Monique Duval    
1989 1997 René Lagabrielle    
1997 2001 Bernard Marie    
2001 en cours
(au 24 août 2014)
Philippe Vincenti DVD[2] cadre administratif retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 592 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
277 303 352 351 382 329 336 352 352
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
381 399 412 403 392 361 451 357 414
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
419 330 405 451 403 408 410 380 389
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
388 406 430 449 503 561 568 592 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 15,3 %, 30 à 44 ans = 24,6 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 16 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 23,7 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 24 %, plus de 60 ans = 14,6 %).
Pyramide des âges à Belle-Église en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90  ans ou +
0,0 
3,6 
75 à 89 ans
4,5 
11,7 
60 à 74 ans
10,1 
22,1 
45 à 59 ans
24,0 
24,6 
30 à 44 ans
23,0 
15,3 
15 à 29 ans
14,6 
22,1 
0 à 14 ans
23,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Saint Just : appelé hôtel de Villiers, le château prend son nom définitif avec l’arrivée d’Oudin de Saint Just en 1450. Construction des XIIe, XIVe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Château ayant appartenu aux Villiers, aux Montmorency par alliance en 1415, aux Saint Just par acquêt en 1450, aux Mérard de Saint Just par acquêt en 1751, aux marquis de Persan, au Général Servan de Gerbey puis aux comtes de Ribes par acquêt en 1826.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Vue générale de la commune en mai 2011

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les maires de Belle-Église », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 24 août 2014).
  2. EIP, Annuaire des Mairies de l'Oise (60), Cannes, Les Éditions Céline, coll. « Annuaire des maires de France »,‎ 2006, 254 p. (ISBN 9782352581604, lire en ligne), p. 37
  3. « Les maires élus et réélus avec les nouveaux conseils municipaux installés », L'Echo du Thelle, no 523,‎ 2 avril 2014, p. 12
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Belle-Église en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)