Beli Manastir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beli Manastir
Image illustrative de l'article Beli Manastir
Administration
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Comitat Osijek-Baranja
Maire Davorin Bubalović
Indicatif téléphonique international +(385)
Indicatif téléphonique local (0) 31
Démographie
Population 8 671 hab. (2001)
Densité 158 hab./km2
Population municipalité 10 986 hab. (2001)
Densité 200 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ N 18° 36′ E / 45.77, 18.6 ()45° 46′ Nord 18° 36′ Est / 45.77, 18.6 ()  
Altitude 101 m
Superficie 5 500 ha = 55 km2
Superficie municipalité 5 500 ha = 55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Beli Manastir

Géolocalisation sur la carte : Croatie (administrative)

Voir la carte administrative de Croatie
City locator 14.svg
Beli Manastir

Géolocalisation sur la carte : Croatie (relief)

Voir la carte topographique de Croatie
City locator 14.svg
Beli Manastir

Beli Manastir est une ville située dans le Comitat d'Osijek-Baranja en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 10 986 habitants, dont 55,39 % de Croates, 26,58 % de Serbes et 8,49 % de Hongrois[1] et la ville seule comptait 8 671 habitants[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant le Moyen Âge, la ville s'appelle Baranyamonostor ou Majsmonostor. La ville s'appelle Monostor jusqu'en 1899 ; Pélmonostor en hongrois, Beli Manastir en croate, Beli Manastir / Бели Манастир en serbe et Manoster en allemand.

Le village est habité dès la préhistoire. Au IXe siècle, la ville appartient à la Principauté slave du Balaton. Un monastère y est construit suite à la visite de Cyrille et Méthode, principaux évangélisateurs des peuples slaves de l'Europe centrale. À la mort de Méthode, ses fidèles sont chassés et le monastère est rasé. Avec l'arrivée des Magyars au Xe siècle, la ville prend place au sein du Royaume de Hongrie (cf Kingdom of Hungary in the Middle Ages).

Le village est cité pour la première fois en 1212 avec le nom de Pél. Un nouveau monastère est construit au XIIIe siècle par le clan Majs mais est détruit par les Mongols en 1241. Reconstruit, il est mentionné en 1289 comme Monasterium B. Michaelis de Peel. Il est détruit à nouveau par les Ottomans au XVIe siècle. La ville dépend administrativement du comté de Baranya (en) du XIe au XVIe siècle.

Entre le XVIe est le XVIIe siècle, la zone fait de l'Empire ottoman et dépend de la Sandjak de Mohács. Elle fait ensuite parie de l'empire des Habsbourg (comté de Baranya) au sein du Royaume de Hongrie jusqu'en 1918. Après 1918, la ville appartient au Royaume de Yougoslavie (puis à la Yougoslavie). Elle appartient successivement à la région de Novi Sad (1918-1922), à celle de Bačka Oblast (1922-1929) puis à celle de Danube Banovina (en) entre 1929 et 1941. Elle est occupée entre 1941 et 1944 par le Royaume de Hongrie qui l'inclue à nouveau au comté de Baranya. Elle passe en 1944 à la République fédérative socialiste de Yougoslavie jusqu'en 1945 - au sein de la province de Voïvodine - puis est transférée à la République socialiste de Croatie.

Durant la guerre d'indépendance croate (1991-1995), Beli Manastir est incorporée avec d'autres villes à la République serbe autoproclamée de Krajina. Elle retourne à la Croatie après la guerre, après une courte période d'administration Onusienne (1996-1998).

Localités[modifier | modifier le code]

La municipalité de Beli Manastir compte 19 localités :

Attraction[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement de 2001 : (en) « Population by ethnicity, by towns/municipalities, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  2. (en) « Population by sex and age by settlements, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]