Behind Blue Eyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Behind Blue Eyes

Single de The Who
extrait de l'album Who's Next
Face A Behind Blue Eyes
Face B Going Mobile
Sortie octobre 1971
Enregistré Studios Olympic en mai 1971
Durée 3:41
Genre power ballad
Format 45 tours
Auteur Pete Townshend
Producteur The Who
Glyn Johns
Label Decca (USA)
Polydor (RU)

Singles de The Who

Pistes de Who's Next

Behind Blue Eyes est une chanson écrite par Pete Townshend du groupe de rock britannique The Who, initialement pour son projet avorté Lifehouse. Elle apparaît finalement en 1971 dans l'album Who's Next, devenant l'une des chansons les plus populaires du groupe.

Genèse du morceau et origine du titre[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet Lifehouse, Behind Blue Eyes devait être la chanson caractérisant le « méchant », Jumbo[1]. La genèse de cette chanson date de 1970, lors de la tournée américaine des Who. Après un concert le 9 juin 1970 à Denver (Colorado), Pete Townshend est attiré par une groupie. Résistant à la tentation, il revient à sa chambre seul, et écrit une prière commençant par « If my fist clenches, crack it open… »[1].

Roger Daltrey et Pete Townshend ont tous les deux les yeux bleus.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Le titre est enregistré en mai 1971 aux studios Olympic. La démo du titre est présente sur les disques de Pete Townshend Scoop (1983) et Lifehouse Chronicles (1999)[1].

Structure du morceau[modifier | modifier le code]

La chanson commence par la guitare acoustique de Pete Townshend, accompagnant la voix de Roger Daltrey. La basse de John Entwistle, assez discrète, rejoint les autres, puis des harmonies vocales viennent soutenir les couplets. La chanson se transforme en rock plus « agressif » avec un break de la batterie de Keith Moon et un solo de guitare. La chanson se termine par les premiers vers.

Le riff de guitare à la fin du break est utilisé dans le titre Won't Get Fooled Again du même album Who's Next. Cela peut s'expliquer par le fait que l'album devait à l'origine être un opéra rock.

Interprétation des paroles[modifier | modifier le code]

Beaucoup de « théories » se sont développées autour du sens des paroles du titre, la plus plausible étant que Pete Townshend s'est inspiré de ses propres tourments pour écrire : derrière ses yeux bleus (« behind blue eyes »), il souffre du fait que personne ne sache ce que cela fait (« no one knows what it's like ») d'être comme lui, avec ses espoirs, ses déceptions, la pression qui pèse sur lui.

“Behind Blue Eyes” en concert[modifier | modifier le code]

Behind Blue Eyes est régulièrement jouée en concert par le groupe. Le titre live est présent sur différents enregistrements, notamment dans la version Deluxe de Who's Next, sur Who's Last (1982), The Blues to the Bush (1999) ou encore The Who & Special Guests Live at the Royal Albert Hall (2000).

Classement[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notes sur Who's Next sur Thewho.net [lire en ligne]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]